WallStreet : Comme dopé par la suspension de l’accord iranien

tradingsat

(CercleFinance.com) – C’est probablement la décision la plus lourde de conséquence de Donald Trump depuis son élection et Wall Street semble applaudir : le S&P500 et le Nasdaq grimpent de +1% et le Dow Jones de +0,75%, dans le sillage du secteur ‘énergie’ (+2%) avec un baril de pétrole au zénith à 71,3 dollars (+1,7%), sur fond de tension possible sur l’offre en cas de mise au ban de l’Iran.

En effet, Donald Trump triomphe, ainsi que Benjamin Netanyahu : l’accord sur le nucléaire iranien n’existe plus du point de vue américain et israélien alors qu’aucune preuve de violation présumée des engagements pris par Théhéran invoquée par ces deux pays n’a été ni démontrée ni reconnue par l’ensemble des autres pays signataires de l’accord, ni par les inspecteurs de l’ONU.

Mais Donald Trump marque un point de plus dans l’anéantissement de ce qu’avait construit Barack Obama.

Après le Traité Transpacifique, la COP21, c’est au tour du principal traité géopolitique signé par son prédécesseur de partir à la poubelle.

Les entreprises européennes qui avaient conclu des accords commerciaux avec l’Iran depuis 2015 (Total, PSA, Renault…) ont jusqu’à la fin de l’année pour tout défaire sous peine d’être sanctionnés par les Etats-Unis pour ‘complicité avec un Etat terroriste’.

Le pétrole domine donc les débats et les producteurs américains en profitent : Occidental Pe’t +5,4%, Noble +4,4%, Nal Oillwell +3,2%, Devon +3,1%, Range +3%, ExxonMobil +2,4%, Schlumberger +2%…
Le Nasdaq a été soutenu par Tripadvisors +22,4%, Electronic Arts +5,8%, Micron +5%, Mylan +3,8%, AMD et Alphabet +2,9%, Incyte +2,4%, Nvidia et Adobe +2,2%, Facebook +2,1%.

Copyright (c) 2018 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

je donne mon avis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *