reste dans le rouge avant la dcision de Donald Trump

La Bourse de Paris reste dans le rouge en cette journe frie en France (-0,3% 5.513 points), dans l’attente de la dcision de Donald Trump concernant l’accord nuclaire iranien.

Celle-ci, qu’il annoncera au plus tard en fin de journe, est juge dcisive pour les marchs, et notamment pour le ptrole.

Wall Street devrait ouvrir en lgre baisse mardi sur quelques prises de bnfice. Une demi-heure avant l’ouverture, les contrats terme sur les grands indices amricains abandonnent autour de 0,1%, annonant une ouverture en territoire ngatif.

‘La dcision de Donald Trump va s’avrer particulirement importante pour le march ptrolier, dans la mesure o elle pourrait signifier la mise en place de nouvelles sanctions l’encontre des exportations d’hydrocarbures iraniennes’, prvient-on chez Danske Bank.

‘Le risque de sanctions affectant la production iranienne conjugue une ventuelle panique au Venezuela pourrait envoyer le baril de Brent en direction des 80 ou 85 dollars,’ estime la banque danoise.

En attendant, le baril de Brent reste juste au-dessus de la barre des 75 dollars, en lger repli. L’euro recule galement, 1,1886 dollars (-0,3%).

Au chapitre macroconomique, la plus forte baisse des valeurs du CAC se trouve du ct de LafargeHolcim. Peu avant 11 heures, le titre du groupe de matriaux de construction perd 3% de sa valeur, sur fond de recul d’un Ebitda sous-jacent, en baisse de 13,4% 700 millions de francs suisses au titre du premier trimestre 2018. Et ce, mme si le chiffre d’affaires est rest stable durant les trois premiers mois de l’anne.

‘Le T1 a clairement t impact par des lments exceptionnels (baisse de 29% de l’EBITDA organique en Europe alors que les perspectives s’amliorent, baisse de 30% en Afrique Moyen Orient alors que l’effet de base devient plus facile au S2…) et nous restons convaincus que le groupe va atteindre ses objectifs 2018’, estimait ce matin le broker Oddo, qui maintenait sa recommandation l’achat.

Le titre BNP Paribas, pour sa part, recule encore lgrement (-0,6%). Le groupe bancaire ptit encore de la publication d’un rsultat net part en repli de 17,3% 1,57 milliard d’euros et d’un rsultat brut d’exploitation en diminution de 20,1% 2,54 milliards (-7,3% pour les ples oprationnels) au titre des 3 premiers mois de l’anne.

Du ct des valeurs en hausse, la meilleure performance se trouve chez PSB Industries, dont le titre gagne prs de 3,8%. Le groupe a annonc hier tre entr en ngociation exclusive avec Faerch Plast en vue de la cession de son ple agroalimentaire et distribution, aprs avoir reu une offre ferme portant sur une valeur d’entreprise de 81,5 millions d’euros.

Copyright (c) 2018 CercleFinance.com. Tous droits rservs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *