Le débroussaillement,une obligation légale passible d’amende

IERlcm5p6HJlbWVudCwgbGVzIGhhYml0YW50cyBkZSBsYSBjb21tdW5lIG9udCDpdOkgY29udmnpcyDgIHVuZSBy6XVuaW9uIHB1YmxpcXVlIHN1ciBsZXMgb2JsaWdhdGlvbnMgbOlnYWxlcyBkZSBk6WJyb3Vzc2FpbGxlbWVudCBldCBsZSByaXNxdWUgaW5jZW5kaWUuIFN1amV0IOltaW5lbW1lbnQgaW1wb3J0YW50IGF1IHZ1IGRlIGxhIGZvcnRlIHBhcnRpY2lwYXRpb24gZGVzIFBvbnRlaWxsYWlzLiAgTGUgY2hlZiBkZSBsJ3VuaXTpIGZvcup0IGRlIGxhIGRpcmVjdGlvbiBk6XBhcnRlbWVudGFsZS4uLg==

Dernièrement, les habitants de la commune ont été conviés à une réunion publique sur les obligations légales de débroussaillement et le risque incendie. Sujet éminemment important au vu de la forte participation des Ponteillais.

Le chef de l’unité forêt de la direction départementale des territoires et de la mer du Gard, Christophe Chantepy, a tout d’abord exposé le risque incendie, deuxième risque du département après celui de l’inondation. Ensuite, avec force détails, il a démontré tout l’intérêt d’un débroussaillement correct aux abords des habitations et la diminution du risque de feu en conséquence, expliquant également quelles étaient les responsabilités de chacun face à cette charge.

Le territoire de la commune de Ponteils est très boisé, la proximité du bâti avec la forêt est inférieure à 200 m dans 99 % des cas. Cette situation impose donc, selon le code forestier, l’obligation de débroussaillement à chaque propriétaire d’habitation.

Les distances à retenir sont : un rayon de 50 m autour des habitations, une bande de 5 m de part et d’autre des voies d’accès privées et une bande de 10 m de part et d’autre des voies publiques.

Puis le commandant Jérôme Jallet, du Service d’incendie et de secours du Gard, a présenté le travail des soldats du feu en mettant en avant l’intérêt du débroussaillement pour lutter contre l’incendie, tant pour les sapeurs-pompiers que pour les propriétaires.

L’élimination des déchets végétaux par le feu a également été évoquée. Cette possibilité, réglementée par arrêté préfectoral, est obligatoirement soumise à autorisation, délivrée par la mairie.

En cas de non-respect, notamment des obligations légales de débroussaillement, les contrevenants s’exposent à une amende de 135 € qui peut être augmentée de 30 € par m² non débroussaillé, en cas de non-exécution des travaux, après mise en demeure.

Il vous reste 85% de cet article à lire

Cet article est reservé aux abonnés


Midi Libre en illimité sur tous vos écrans

Le journal disponible dès 6h + l’accès en continu à la zone premium + l’édition spéciale du soir en exclusivité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *