la rduction des achats de la BCE tend le march obligataire

Pour Gianni Pugliese, analyste Obligations chez Mirabaud & Cie, il y a actuellement « une prise de conscience que sans un acheteur tel que la BCE, le crdit europen deviendra plus vulnrable ». Le march devient plus « dfensif », assure-t-il. « La prudence prend le dessus sur l’optimisme » tandis que « certains acteurs recommandent de rduire lexposition aux obligations dentreprises chaque rallye ». L’analyste de Mirabaud & Cie attribue ce changement de paradigme aux rcentes volutions du programme de rachat d’actifs de la BCE, le fameux CSPP.

Depuis dbut avril, le rythme d’achats a chut d’un peu plus de 50% : environ 680 millions d’euros par semaine contre une moyenne de 1,4 milliard d’euros par semaine durant le premier trimestre. Les explications usuelles cette diminution sont connues : le manque d’offre et/ou de liquidit, les priodes de vacances ou simplement une diminution temporaire.

Pourtant, observe Gianni Pugliese chez Mirabaud, « certains vont plus loin et se demandent s’il ne s’agit pas l d’un signal de changement important, savoir, la BCE est-elle entrain de rduire le CSPP ? » L’hypothse est celle d’un sevrage graduel visant diminuer « l’addiction du march son programme d’achats ».

Pour l’analyste, il est encore trop tt pour statuer dfinitivement. Toutefois, la thse d’un « coup de semonce » tient la corde, qui devra tre confirme par les prochains chiffres de la BCE.

« Une forme de mfiance s’installe propos de la future persistance de la performance du crdit europen, sachant qu’elle a t alimente jusqu’ici par le CSPP. Des spcialistes estiment que les obligations ligibles montrent dj des signes de baisse de rgime induits par l’optique de perte d’un pilier de soutien tel que celui de la BCE. Ils observent que cette anne, elles ont subi les pisodes de volatilit dans des proportions similaires celles du reste du march, alors qu’auparavant elles ragissaient mieux que leurs homologues de rgions diffrentes », avertit Gianni Pugliese, analyste Obligations chez Mirabaud & Cie.

Copyright 2018 AOF
Tous droits de reproduction et de reprsentation rservs (Avertissement lgal)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *