Analyse AOF pré-ouverture Wall Street – Ouverture prudente en vue

(AOF) – Les marchés actions américains devraient débuter la séance aux environs de l’équilibre. Les investisseurs sont rassurés par la détente du marché obligataire. Le rendement du 10 ans américain est actuellement en repli de 1 point de base à 3,06% après avoir été mis sous tension hier par des ventes au détail solides. Les opérateurs restent toutefois vigilants face au risque géopolitique alors que la Corée du Nord menace d’annuler le sommet du 12 juin entre Kim Jong-un et Donald Trump. Vers 15h, les futures sur S&P500 et Nasdaq 100 cèdent 0,06% à 2 707 points et 0,03% à 6 888 points.

Hier à Wall Street

Après avoir progressé sans interruption pendant plus d’une semaine, Wall Street a marqué le pas hier dans un contexte de hausse des rendements obligataires. Le taux à 10 ans américain est allé tutoyer 3,09%, au plus haut depuis 2011, après des stats ravivant la crainte d’un tour de vis supplémentaire de la Fed. Les ventes au détail d’avril n’ont pas surpris mais l’indice Empire State a enregistré un bond inattendu de près de 5 points. Lundi, une première alerte avait été enregistrée avec la hausse des anticipations d’inflation. Le Dow Jones a perdu 0,78% à 24 706,41 points et le S&P 0,68%.

Les chiffres macroéconomiques

1,352 million de permis de construire ont été attribués en avril aux Etats-Unis en données annualisées, un chiffre en ligne avec les attentes. 1,377 million de permis de construire avaient été attribués en mars.

1,287 million de mises en chantier ont été enregistrées en avril aux Etats-Unis en données annualisées, un chiffre inférieur au consensus Informations entreprises de 1,31 million. 1,336 million de mises en chantier avaient été enregistrées en mars.

La production industrielle en avril sera dévoilée à 15h15.

Les valeurs à suivre

APPLE

Berkshire Hathaway a fait l’acquisition de près de 75 millions d’actions Apple lors du premier trimestre, ainsi que l’avait indiqué son fondateur, Warren Buffett, lors de la publication des comptes trimestriels début mai. Il possède désormais environ 239,5 millions d’actions de la firme à la pomme selon le rapport 13F-HR publié auprès de la SEC. Berkshire Hathaway devient ainsi le deuxième actionnaire d’Apple avec environ 5% du capital.

AT&T/TIME WARNER

AT&T a réaffirmé, par la voix de son PDG Randall Stephenson, que l’acquisition et l’intégration de Time Warner était la priorité absolue de 2018. Le groupe attend la décision du Département américain de la justice pour le 12 juin. Pour le reste, AT&T se focalise sur la poursuite du déploiement de son réseau Gigabit aux Etats-Unis et le renforcement de son offre sur la vidéo sous la marque DirecTV. De plus, Stephenson a souligné le potentiel significatif de développement dans la publicité que lui apportera l’acquisition de Time Warner.

INTERNATIONAL PAPER

International Paper a indiqué qu’il ne lancerait pas d’OPA hostile sur le producteur irlandais d’emballages à base de papier, Smurfit Kappa. Ce dernier pensait que le prix proposé de 9,5 milliards d’euros le sous-valorisait et que l’opération n’avait, de toute façon, aucun sens stratégique. International Paper avait jusqu’au 6 juin pour présenter une offre contraignante.

MACY’S

Macy’s a relevé de 20 cents sa fourchette de bénéfice par action ajusté anticipé pour cette année, à 3,75/3,95 dollars. De plus, ses ventes annuelles sont attendues au pire en baisse de 1% et au mieux en croissance de 5%. En données comparables, elles devraient progresser de 1 à 2%. Précédemment, Macy’s prévoyait des ventes stables ou en croissance de 1% en comparable. Ses ventes totales sont attendues en progression de 0,5 à 2%.

OFFICE DEPOT

Office Depot a réaffirmé sa prévision 2018 d’un chiffre d’affaires d’environ 10,8 milliards de dollars, dont environ 14% seront tirés des services. A l’occasion d’une journée investisseurs consacrée au plan de transformation qu’il est en train de déployer, Office Depot a aussi dévoilé ses objectifs de ventes stables ou en croissance de 2% en 2019 et 2020, dont environ 20% seront tirés des services. L’enjeu pour Office Depot est de passer du statut de distributeur de fournitures de bureaux à fournisseur de services informatiques et digitaux.

STARBUCKS

Starbucks a annoncé son intention de construire 600 nouveaux magasins par an en Chine au cours des cinq prochaines années, à l’occasion d’une conférence investisseurs organisée à propos de ce pays. Cette croissance devrait lui permettre de doubler le parc de magasins en Chine par rapport à fin 2017. A horizon 2022, Starbucks posséderait 6 000 cafés dans 230 villes. Au cours de la même période, le groupe américain prévoit des revenus multipliés par plus de trois et des résultats opérationnels plus que doublés dans ce pays.

TESLA

SolarCity, filiale énergie de Tesla, aurait perdu deux dirigeants, selon les informations rapportées hier soir par Bloomberg. Il s’agirait d’Arch Padmanabhan, responsable produit du segment stockage, et Bob Rudd, ex-vice-président de SolarCity, qui était en charge d’un département commercial pour l’Amérique du Nord. Ces départs interviennent dans une période délicate pour l’américain Tesla, qui cherche à augmenter la cadence de production de sa Model 3, un véhicule déterminant pour la rentabilité du groupe.

TEVA

Berkshire Hathaway, dirigé par l' »oracle d’Omaha », Warren Buffet, a plus que doublé sa participation dans Teva. Mardi soir, à la clôture de Wall Street, le conglomérat a annoncé détenir 40,5 millions d’actions Teva, soit 3,45% du capital du fabricant israélien de génériques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *