Les investisseurs restent hermétiques aux risques


Publié le

(AOF) – Les marchés européens ont enregistré une séance paisible, toujours soutenus par la baisse de l’euro et la hausse des cours du pétrole. Le CAC 40 a avancé de 0,98% à 5 621,92 points, au plus haut depuis plus de 10 ans. De son côté, le Dax allemand est repassé au-dessus des 13 000 points, à 13 103,63 points, à la faveur d’une progression de 0,82%. Enfin, l’EuroStoxx s’est apprécié de 0,82% à 3 592,18 points. Aux Etats-Unis, Wall Street grimpe avec plus de prudence : le Dow Jones gagne 0,09% en fin de journée.

Les facteurs de soutien aux actions restent suffisamment solides pour détourner les investisseurs des risques. Ce jeudi, la baisse persistante de l’euro s’est imposée comme le premier catalyseur des indices : la monnaie unique est passée sous 1,18 dollar, au plus bas depuis mi-décembre 2017. Les investisseurs continuent donc à se délester de leurs euros au profit du dollar afin de profiter de la différence de rendement qui s’accroit entre les deux côtés de l’Atlantique. Les taux longs américains ont progressé plus vite que leurs équivalents européens ces derniers jours et pointent à 3,1%.

La perspective du resserrement monétaire de la Fed en est une raison, une autre étant le climat globalement favorable au risque qui incite les opérateurs à quitter les actifs refuge. De ce fait, les prix des obligations baissent et leur rendement, qui évolue à l’inverse, s’accroit. Pour l’heure, cette hausse des taux longs joue donc un rôle de catalyseur. Les investisseurs ne s’inquiètent pas du fait qu’elle accroit l’attractivité des obligations par rapport aux actions et qu’elle peut se traduire par un durcissement des conditions de financement des entreprises.

Les marchés actions ont également bénéficié de la hausse des cours du pétrole. Le baril de Brent valait à la clôture plus de 80 dollars (+1,39%). Les cours restent soutenus par l’annonce d’une baisse plus forte que prévu des stocks américains. A Paris, TechnipFMC (+2,95%) et Total (+1,79%) ont figuré parmi les plus fortes hausses du CAC40.

Au-delà du secteur pétrolier, Europcar a bondi de 10,74% après la publication de ses résultats du premier trimestre et l’annonce d’un programme de rachat d’actions de 30 millions d’euros. En revanche, Bouygues (-0,31%) a déçu avec ses performances de début d’année.

Également mal orientées, les banques ont subi une nouvelle alerte sur l’Italie. Les deux partis anti-système M5S et la Ligue auraient trouvé un accord de gouvernement et les rumeurs – démenties – disent que le futur gouvernement pourrait demander l’effacement de 250 milliards d’euros de dettes italiennes. L’indice italien FTSE MIB a perdu 0,22%. A Paris, Société Générale a lâché 0,65% et BNP Paribas 0,14%.


©
AOF

Les informations AOF reproduites sur Capital.fr sont extraites du service d’informations AOF.
Ces informations sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par OPTION FINANCE SAS, éditeur du service d’informations boursières en temps réel AOF, et de ses contributeurs.
Par conséquent, toute reproduction, copie, duplication, modification, transfert, rediffusion, traduction, exploitation commerciale ou non, création de lien hypertexte ou réutilisation de quelque manière que ce soit de ces informations sont soumis à l’accord préalable et écrit d’OPTION FINANCE SAS et de ses contributeurs.
AOF peut être joint à l’adresse suivante aof@optionfinance.fr
OPTION FINANCE SAS collecte ses données auprès des sources qu’elle considère les plus sûres. Cependant sous réserve de sa faute lourde, OPTION FINANCES SAS et ses contributeurs ne garantissent aucunement l’absence d’erreur et de vices, même cachés, ni le caractère exhaustif ou le défaut de conformité à un usage quelconque de ces données et de OPTION FINANCE SAS ou de l’un de ses contributeurs, et ne pourra être tenue responsable des retards ou interruptions qui pourraient affecter l’accès à ces dernières.
L’utilisateur du service OPTION FINANCE SAS utilisera les données AOF à ses propres risques et devra tenir OPTION FINANCE SAS et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *