La naissance de Wall street le 17 mai 1792


Ephéméride

C’est ce jour là, à l’ombre d’un platane sur Wall street, que furent posées les prémices de la future place financière de référence de la planète

La naissance de Wall street le 17 mai 1792© Richard Drew/AP/SIPA

Par Jean-Marc Daniel

Le mois de mai est un des plus agréables de l’année à New York, dont le climat extrême se traduit par des hivers très froids et des étés caniculaires. Cette douceur de mai fut particulièrement marquée en 1792. Si bien que le 17, vingt-quatre financiers décident de se réunir dans un tout petit jardin, à l’ombre d’un platane, situé à la hauteur du 68 d’une rue que la municipalité de la période anglaise qui vient de s’achever a dénommée “Wall Street”. Beaucoup sont persuadés que cette rue doit son nom à un mur de protection construit pour protéger le sud de Manhattan des attaques venues du nord de l’île. En fait, c’est dans cette rue que se sont réfugiés, au XVIIIe siècle, les descendants des premiers colons, au fur et à mesure que les Anglais ont peuplé la ville. Ceux-ci ont définitivement acquis ce territoire en 1667, un territoire qu’ils se sont mis à appeler New York city. Il se trouve que les premiers colons étaient belges. C’étaient des Wallons ; si bien que la rue où ils s’installèrent a pris le nom de “rue des Wallons” que les Anglais transforment en “Wall Street”.

“Les premiers colons étaient belges. C’étaient des Wallons ; si bien que la rue où ils s’installèrent a pris le nom de “rue des Wallons” que les Anglais transforment en “Wall Street””

En ce 17 mai 1792, la réunion qui se tient sous le platane (buttonwood en anglais) de Wall street a pour but de tirer les conséquences de la naissance du dollar en tant que monnaie fédérale américaine (voir notre chronique du 4 avril). Elle débouche sur un accord (qui entre dans l’histoire sous le nom de “l’accord de buttonwood”) selon lequel le monde de la finance new-yorkaise s’engage à se retrouver régulièrement aux alentours du platane afin d’échanger les actions et obligations émises en dollars. Pour les historiens, cet accord du 17 mai 1792 est la date de naissance de la bourse de New York. C’est une date symbolique car en ce 17 mai 1792, seuls 5 titres sont côtés, dont les obligations émises par trois des anciennes Treize colonies anglaises devenues les États-Unis. Juridiquement, la bourse de New York est née plus tard, en mars 1817. Et elle n’a reçu ses statuts et son nom définitif de NYSE (New York Stock Exchange) qu’en 1863. Si la bourse de New York, devenue la place financière mondiale de référence, est désignée dans le monde entier par son adresse de Wall Street, c’est qu’elle n’a pas bougé depuis 1792.

Le ‘Wall street journal’ et le célèbre Dow-Jones

Ce qui a assuré sa renommée, c’est non seulement la force acquise par l’économie américaine, mais aussi l’apparition en 1889 d’un journal destiné à concurrencer l’anglais ‘The Economist’. Or, les créateurs, Charles Dow, Edward Jones et Charles Bergstresser, lui donnent le nom de ‘Wall street journal’. Il tire son succès à la fois de ses analyses économiques et de l’idée de Charles Dow et Edward Jones de calculer un indice retraçant de façon synthétique les cours du NYSE. Il est probable que les vingt-quatre qui conversaient paisiblement en mai 1792 sous le platane de Wall street n’avaient pas anticipé le rôle que cet indice, le désormais célèbre Dow-Jones, allait jouer dans l’histoire de l’humanité !

Publié le

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *