Free chute de près de 20% en Bourse, et promet de nouvelles offres pour se relancer

L’opérateur a annoncé des résultats trimestriels décevants. Il promet l’arrivée prochaine de nouveaux abonnements.

Mardi matin, Xavier Niel a dévoilé des résultats financiers décevants pour son opérateur télécoms. Le titre Iliad, la maison mère de Free est lourdement sanctionné, en recul de 19,18% à 133,30 euros, à la Bourse de Paris. C’est son niveau le plus bas depuis cinq ans. Depuis le début de la séance, 1,8 milliard d’euros de capitalisation boursière est partie en fumée. Cette douche froide s’explique par la publication de résultats qui ont déçu tout le monde, des analystes financiers au management du groupe.

Thomas Reyneud a été ,ommé Directeur Général d'Iliad
Thomas Reyneud a été ,ommé Directeur Général d’Iliad Charles Platiau/REUTERS

Pourtant Thomas Reynaud, nommé lundi directeur général d’Iliad, a tout fait pour se montrer rassurant. Il a aussi lévé en partie le voile sur ses nouvelles offres, affichant même un calendrier relativement précis pour l’occasion.  Les nouvelles offres fixe devraient être lancées «dans les prochains jours», celles pour le mobile «dans les quatre semaines qui viennent». En revanche, la nouvelle Freebox continue de se faire attendre. Annoncée depuis près de deux ans, elle devrait remplacer la Freebox Révolution dans quatre mois, donc à la rentrée de septembre. Cette dernière aura donc rendu plus de sept ans de bons et loyaux services. Les spéculations vont bon train sur les nouvelles spécificités attendues, notamment concernant la connectivité. Servira-t-elle aussi d’antenne 5G, de Cloud personnel? D’ici là, Free va devoir trouver le moyen de conserver ses abonnés. Il pourrait s’appuyer sur un nouveau programme de fidélisation, reprenant les recettes de ses concurrents.

Perte d’abonnés

Ces nouvelles offres devraient en soi être une petite révolution pour l’opérateur qui renoncerait à sa sacro-sainte politique commerciale composée de deux tarifs pour le fixe et deux pour le mobile. Un premier aperçu a déjà été donné avec la mise en place des «jours Very Free», promotion qui vient se substituer aux ventes privées qui ont habituellement lieu sur le site du même nom. La Freebox Révolution est proposée à 9,99 euros par mois pendant un an, au lieu de 39,99 euros, et la fibre à 14,99 euros au lieu de 29,99 euros par mois. Cela permet aussi à l’opérateur de toucher un public plus large que celui de vente-privée.com. Free a aussi confirmé que le lancement de son opérateur italien avant l’été, c’est-à-dire avant le 21 juin.

Toutes ces annonces n’ont pas suffi à remonter le moral des investisseurs.  Pour la première fois, Free perd des abonnés dans le fixe. Certes, le recul n’est que de 19.000 sur 6,5 millions, mais le signal est mauvais. D’autant que le revenu moyen par abonné chute aussi. Or, l’activité fixe est celle qui est censée générer les plus hauts profits du groupe, et lui permettre de financer son développement. Par ailleurs, la croissance dans le mobile marque elle aussi le pas. Le groupe a donc un besoin urgent de se remettre à innover sur le plan commercial. Ce qu’il promet de faire, en s’appuyant sur un management remanié.

SERVICE:  reBuy: jusqu’à 70% moins cher que le neuf et en plus la livraison est gratuite!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *