Facebook et les « techs » amricaines en soutien

Le secteur technologique amricain a une fois encore dmontr sa capacit de rebond en bourse, aprs avoir connu un dbut de semaine difficile sur fond de craintes de ralentissement du march des smartphones et de hausse des cots dacquisition clients. Mais le spleen dApple et de Google a vite t guri par les rsultats des autres techs majeures du secteur. La publication idale de Facebook a bien aid (+9% hier en clture pour le rseau social). Celles de Qualcomm et AMD aussi. Rsultat, le Nasdaq Composite a repris plus de 2%jouant les locomotives pour le S&P500 et le Dow Jones, crditer tous deux de gains proches de 1%. Post-clture, les bonnes nouvelles se sont poursuivies : AmazonIntel et Microsoft ont toutes publi de bons chiffres. Malgr le coup de blues rcent des indices, en partie aliment par un 10 ans amricain dont le rendement a brivement dpass 3%, les rsultats sont au rendez-vous : 79,7% des socits amricaines du S&P500 qui ont publi (soit 55,4% de lindice) ont dpass les attentesselon les donnes Thomson Informations entreprises. Et les analystes ont globalement revu en hausse leurs projections pour le trimestre clos fin juin.

Cette fin de semaine est marque par la poursuite des publications dentreprises aux Etats-Unis, en Europe et en Asie. Hier, la BCE na gure influ sur les changes, confirmant que la runion davril ne comportait que peu denjeu. Le dollar sest renforc aprs les commentaires optimistes du conseiller conomique de la Maison Blanche sur un compromis commercial avec la Chine autour de la question des barrires douanires. En Asie, les deux Core ont ouvert leur premier sommet commun en dix ans sur un vnement lourd de symbole : le passage de la ligne de dmarcation par le leader nord-coren Kim Jong-Un, une premire.

A la Bourse de Paris, le CAC40 devrait dmarrer en hausse ce matin, comme le reste des indices europens. 

Les temps forts conomiques du jour

Le programme de ce vendredi est charg puisque la France (7h30 : +0,3% au T1), le Royaume-Uni (10h30) et les Etats-Unis (14h30) doivent publier la premire estimation de leurs PIB respectifs. Dautres indicateurs animeront la cote, comme la consommation des mnages franais (8h45) ou les chiffres de lemploi allemand (9h55). Outre-Atlantique, lindice de confiance des consommateurs de lUniversit du Michigan sera annonc 16h. En parallle, les banquiers centraux seront omniprsents au lendemain de la dcision de statu quo de la BCE sur ses taux. La Banque du Japon a tenu ce matin la confrence de prsentation de sa dernire dcision de politique montaire, tandis que le prsident de la Banque nationale suisse, Thomas Jordan, interviendra 10h00. Mark Carney, son homologue la Banque dAngleterre, est pour sa part en confrence partir de 16h00.

Les principaux changements de recommandations

GreenSome Finance passe daccumuler acheter sur Artefactavec un objectif ajust de 3,78 3,70 euros.
AlphaValue passe daccumuler allger sur Eurofins avec un objectif ramen de 451 413 euros.
Berenberg relve de 438 460 euros son objectif sur Herms en restant conserver.
AlphaValue passe dallger accumuler sur Kering en revalorisant de 439 506 euros.
Oddo BHF reste neutre sur Manitou mais revalorise de 36 38 euros.
Berenberg relve de 73 74 euros son objectif sur Sodexo en restant la vente.
Berenberg revalorise Solutions 30 de 36,50 38,50 euros et reste lachat.
Oddo BHF reste acheteur de Stef avec un objectif relev de 109 113 euros.
Jefferies reste conserver sur Totalavec un objectif relev de 50 51 euros.
Crdit Suisse reste surperformance sur Totalrevaloris de 50,50 55,50 euros.

Lactualit des socits

Le CAC40 est encore bien reprsent parmi les publications dentreprises depuis hier soir : Vinci, Saint-Gobain, Capgemini, Renault, Sanofi, Essilor et Airbus. Dautres valeurs sont galement concernes Paris, dont Seb, Bureau Veritas, Amundi, Imerys, SES, Rexel, Klpierre, Boiron ou Ipsos. Le patron de Natixis, Laurent Mignon, va remplacer Franois Prol aux commandes de la maison-mre BPCE. Eramet lance une OPA sur la socit australienne MDL pour lquivalent de 181 millions deuros. En marge de ses rsultats, Sanofi a annonc un programme de rachat d’actions dot de 1,5 milliard d’euros.

Dans le reste de lEurope, il y en aura pour tous les gots avec les banques espagnoles Bankia, BBVA et Caixa, le constructeur allemand Daimlerle ptrolier italien ENI, le fabricant sudois dlectromnager Electrolux ou le papetier finlandais Stora Enso. A Wall Street, le ptrole sera lhonneur avec les trimestriels dExxon Mobil, de Chevron et de Phillips 66. Charter Communications et Colgate-Palmolive seront aussi de la partie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *