La dette immobilière traite des fusées en Europe

Les sociétés immobilières européennes continuent d'offrir aux banquiers obligataires de grandes entreprises en 2018, avec un premier trimestre exceptionnel qui se transforme en l'une des meilleures années pour le marché.

Obligations des sociétés immobilières en Europe jusqu'à présent Selon le fournisseur de données Dealogic, cette année, le total dépasse 34 milliards de dollars. Cela signifie que 2018 est déjà la deuxième plus grande année pour ces transactions, surpassée seulement par le record de 61,4 milliards de dollars de l'année dernière.

Les transactions du groupe d'immobilier commercial Unibail-Rodamco et du spécialiste résidentiel allemand Vonovia. Les deux sociétés ont touché le marché obligataire pour financer les acquisitions du propriétaire du centre commercial Westfield Corporation et de la société immobilière autrichienne BUWOG.

Mais ce sont les transactions des sociétés immobilières cette semaine qui ont dépassé le total de 2018 de 2016, qui jusque-là La société immobilière suisse Investis a vendu lundi 100 millions de francs suisses (99,9 millions de dollars) de nouvelles obligations pour aider à refinancer des emprunts bancaires pour des acquisitions passées. En Suède, le gestionnaire immobilier Akademiska Hus a levé 250 millions de couronnes suédoises (29,6 millions de dollars), tandis qu'en Norvège, Olav Thon Eiendomsselskap a obtenu 200 millions de couronnes norvégiennes (24,6 millions de dollars).

Deutsche Bank et JPMorgan dominent le classement des bookrunners de Dealogic. Deutsche est en tête du classement avec une part de marché de 50%, avec JPMorgan en deuxième position avec 44%. Les deux banques ont travaillé sur les émissions d'Unibail-Rodamco et de Vonovio. Deutsche Bank a également conseillé Unibail-Rodamco sur sa reprise de Westfield, tandis que JPMorgan a travaillé avec Vonovio sur son opération BUWOG

Société Générale, HSBC et Goldman Sachs complètent le top 5 des obligations immobilières européennes cette année Le Crédit Agricole, Barclays, Bank of America, Merrill Lynch, BNP Paribas et NatWest Markets ont pris la tête du peloton pour les classer 6 à 10

. avait l'air très différent. Les cinq premiers étaient alors BNP Paribas, Barclays, JPMorgan, NatWest et Deutsche.

Pour contacter l'auteur de cette histoire avec le feed-back ou les infos, envoyez un courriel à Tim Burke

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *