La manifestation des gilets jaunes dégénère à Saint-Etienne et au Puy-en-Velay

      Comments Off on La manifestation des gilets jaunes dégénère à Saint-Etienne et au Puy-en-Velay

Loire, Haute-Loire, France

La manifestation stéphanoise des gilets jaunes avait pourtant débuté dans le calme. Aux alentours de 14 heures, ils étaient plus d’un millier de manifestants, venus de tout le département de la Loire pour défiler depuis la préfecture, direction le Centre-Deux.

Début d’incendie au Centre Deux

C’est vers 16h30 que ce centre commercial a été pris pour cible par des manifestants. lls ont tenté d’y pénétrer et même allumé un feu. Policiers et CRS, visés par divers projectiles ont répliqué avec des grenades lacrymogènes. Le centre commercial a été bouclé par les forces de l’ordre.

Scène de pillage dans le quartier Tréfilerie

Quelques mètres plus loin, rue du onze novembre, plusieurs dizaines de pilleurs ont forcé la grille du Casino shop situé le long de la ligne de tram, au niveau de l’arrêt de Tréfilerie. Le Crédit agricole voisin a également vu ses vitrines et portes fracassées. Un magasin Adidas a aussi fait l’objet d’un pillage. Les casseurs, souvent jeunes, parfois cagoulés, s’en sont également pris au mobilier urbain. Ils ont utilisé les vélos en libre service et arraché les bouches d’égouts pour fracasser les vitres de plusieurs abribus.  Les pompiers ont été appelés pour éteindre plusieurs départs de feu, sur les voies du tram ou à proximité.

Face à ces scènes de violence inédites à Saint-Etienne, depuis plusieurs décennies, le maire, Gaël Perdriau, a décidé de fermer plus tôt que prévu le Marché de Noël installé sur la place de l’Hôtel-de-ville. Il annonce ce soir 14 arrestations.

La préfecture de Haute-Loire incendiée

En Haute-Loire aussi, la manifestation a dégénéré. Des manifestants ont lancé des cocktails Molotov dans la cour d’honneur de la préfecture et dans l’ail ouest du bâtiment. Ces projectiles ont causé deux départs de feu qui ont été maîtrisés par les pompiers. Mais les opérations de secours ont pris du temps car les gilets jaunes ont entravé le passage de deux camions de pompiers venus en renfort. Les bâtiments endommagés abritaient des bureaux administratifs d’une part et ceux de la Direccte. Il est trop tôt pour évaluer les dégâts, précise la préfecture de Haute-Loire, ce samedi soir.