Sask. suit le plan de demande de financement de projet à faible émission de carbone


Le ministre de l'Environnement Dustin Duncan


TROY FLEECE / Regina Leader-Post

Le gouvernement de la Saskatchewan a donné suite à sa promesse de demander un financement fédéral pour les changements climatiques. 62 millions de dollars initialement affectés à la province.

Le Fonds pour l'économie à faible intensité de carbone du Canada comprend 1,4 milliard de dollars pour les provinces et les territoires qui ont signé le Cadre pancanadien sur la croissance propre et les changements climatiques.

L'été dernier, la ministre fédérale de l'Environnement, Catherine McKenna, a prévenu la Saskatchewan qu'elle ne recevrait pas sa part à moins d'adhérer au plan national sur les changements climatiques et de lui imposer une taxe sur le carbone.

«Nous espérons que le gouvernement fédéral reconsidérera la position qu'il a prise», a déclaré le ministre de l'Environnement de la Saskatchewan, Dustin Duncan. "S'il s'agit réellement de réduire les émissions, il n'y a pas vraiment de raison pour que le gouvernement fédéral refuse ces fonds à la Saskatchewan."

La province a présenté 11 projets qui réduiront les émissions de gaz à effet de serre d'environ 188 millions de tonnes de la production d'énergie et d'électricité, de l'eau, des forêts et de l'agriculture. Les coûts des projets totalisent plus de 200 millions de dollars et feront partie du plan provincial sur les changements climatiques des Prairies.

Parmi les projets, mentionnons: desservir de nouvelles collectivités avec du gaz naturel, panneaux solaires dans 12 installations de SaskWater; l'ensemencement des pâturages, un programme de surveillance du dendroctone du pin ponderosa et un projet de microgrid de champ pétrolifère sans émissions

"Ce sont de très bons projets pour les communautés, pour les familles et surtout pour l'environnement". le NPD peut être d'accord.

«Ces projets seraient une excellente nouvelle pour les gens de la Saskatchewan. Nous pensons qu'ils sont excitants », a déclaré David Forbes, porte-parole néo-démocrate de la Saskatchewan pour l'environnement, qui a applaudi l'innovation. Lorsque Duncan voit les projets proposés comme une continuation du «plan très crédible de réduction des émissions en Saskatchewan sans taxe sur le carbone», M. Forbes a indiqué que le changement climatique de la province est «à moitié cuit».

«Le problème est que nous voyons toujours un gouvernement qui n'a pas fait ses devoirs», a déclaré M. Forbes, en faisant référence au tableau incomplet «Modèle de mesure de résilience de la Saskatchewan» dans le document Prairie Resilience

. les diverses mesures que le gouvernement utilisera pour déterminer la «résilience de la Saskatchewan aux effets du changement climatique» demeurent «à déterminer».

M. Forbes a déclaré que deux choses devaient se produire pour aller de l'avant avec un plan sur les changements climatiques: »

« Nous devons nous fixer un objectif primordial: dans quelle mesure allons-nous réduire les gaz à effet de serre ici en Saskatchewan? un », a déclaré Forbes.

M. Duncan a indiqué que la province approuvera les mesures de résilience au printemps et qu'elle sera en mesure de publier les chiffres de référence et les cibles d'ici l'automne.

Si le gouvernement fédéral n'approuve pas les projets, les 62 millions de dollars seront transférés au gouvernement. le Fonds d'encouragement à l'économie à faible intensité de carbone du gouvernement fédéral, où la Saskatchewan peut présenter une demande de financement, mais doit faire concurrence à d'autres provinces et à des tiers.

«Il y aura d'autres investissements dans l'infrastructure verte qui seront réalisés», a déclaré M. Duncan, «mais tout ce que nous voulons dire, c'est que ces 62 millions de dollars initiaux devraient continuer d'être réservés à la Saskatchewan. Nous ne devrions pas être en concurrence avec d'autres pour ces dollars. "

La province a consulté le gouvernement fédéral pour s'assurer que les projets proposés répondent aux critères du fonds, mais Duncan a déclaré qu'ils n'ont donné aucune indication quant à savoir si leurs demandes


Le gouvernement provincial a soumis 11 projets au financement du Fonds d'économie à faible intensité de carbone du Canada, qui, selon eux, réduira les émissions de gaz à effet de serre d'environ 188 millions de tonnes. Le gouvernement fédéral a déclaré que la province n'est pas admissible à sa part du fonds parce qu'elle n'a pas signé le cadre pancanadien sur les changements climatiques.

jackerman@postmedia.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *