AMUNDI : nette hausse des profits, l’intégration de Pioneer plus rapide que prévu

(AOF) – Amundi a enregistré au premier trimestre un résultat net part du groupe de 221 millions d’euros, en progression de 9,3%, et un résultat brut d’exploitation ajusté de 326 millions d’euros, en progression de 9,9%. Les revenus nets de gestion ont affiché une croissance de 6,8% à 667 millions d’euros. Les commissions nettes de gestion (615 millions), sont en hausse de 2,9%, en lien avec la croissance des encours sur 12 mois. Les commissions de surperformance ont, elles, bondi de 95,3% à 52 millions, traduisant selon le groupe, les bonnes performances des fonds au cours des 12 derniers mois.

Les encours gérés par Amundi ont atteint 1 452 milliards d’euros au 31 mars 2018 grâce à un très bon niveau d’activité (collecte nette de 39,8 milliards d’euros, partiellement compensé par un effet de marché négatif (-13,5 milliards d’euros).

Le segment Retail affiche une collecte nette de +21,7 milliards d’euros (contre +13,4 milliards d’euros au premier trimestre 2017 combiné), réalisée dans tous les canaux de distribution.

Le segment des Institutionnels a enregistré une collecte nette 18,1 milliards d’euros (contre +15,8 milliards d’euros au premier 2017 combiné), équilibrée entre les produits de trésorerie et les produits MLT.

L’intégration bien engagée de Pioneer permet d’anticiper un phasage des synergies plus rapide qu’annoncé, avec 60% des synergies réalisées dès 2018 contre 40% anticipés, a annoncé le gestionnaire d’actifs.

AOF – EN SAVOIR PLUS

Les points forts de la valeur

– Premier européen et huitième mondial de la gestion d’actifs avec plus de 1000 Mds€ d’encours, né de la fusion des activités de gestion de la Société générale et du Crédit Agricole;

– Développement international dynamique fondé sur les filiales du Crédit Agricole et de la Société Générale, sur des sociétés communes en Asie et sur un vaste réseau de distributeurs-tiers, la France regroupant encore les 3/4 des encours ;

– Position renforcée dans le métier de fonds immobiliers par la fusion, en 2016, avec les activités de gestion immobilière du Crédit Agricole, soit 20 Mds€ d’encours ;

– Acquisition fin 2016 du gestionnaire d’actifs italien Pioneer, pour 3,5 Mds€;

– Dynamisme des réseaux de collecte et contrôle strict des coûts de production;

– Situation financière saine, notée « investment grade ».

Les points faibles de la valeur

– Environnement financier pénalisant par le bas niveau des taux d’intérêt et la volatilité des marchés d’actions ;

– Impact de marché négatif sur la collecte, tirée essentiellement par l’assurance et les institutionnels ;

– Présence très faible en Amérique du nord ;

– Incertitudes sur les marges et risque de retour de la volatilité à partir de 2018.

Comment suivre la valeur

– Sensibilité aux conditions des marchés financiers ;

– Objectifs 2016/19:

– collecte nette de 120 Mds€ dont 45 Mds€ auprès des institutionnels, essentiellement à l’international,

– maintien du coefficient d’exploitation à moins de 55 %,

– hausse annuelle de 5 % du bénéfice par action,

– taux de distribution d’au moins 60 % du résultat net et rachat d’actions à fin 2018 sauf opération de croissance externe d’envergure ;

– Confirmation du retour à la croissance de la collecte observé au cours du 3ème trimestre 2017;

– Valeur non opéable, le Crédit Agricole, détenant 70 % du capital, après augmentation de capital.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *