Ridha Charfeddine : La situation financière des Laboratoires UNIMED est saine

La société UNIMED a tenu lundi 14 mai 2018 une communication financière présentée durant laquelle son Président-directeur général, M. Ridha Charfeddine, a présenté les réalisations de son entreprise en 2017 ainsi que le budget 2018 et les perspectives d’avenir.

Devant un parterre d’analystes financiers et de journalistes de la place, le premier responsable du leader de l’industrie pharmaceutique en Tunisie a commencé par rappeler que les Laboratoires UNIMED se sont vus discerner les certifications ISO 9001 et ISO 13485 ainsi que l’agrément de nombreux organismes internationaux tels que l’Agence Européenne du Médicament (EMA), l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de Santé (ANSM), l’Agence Jordanienne des Médicaments et Aliments (JFDA), l’Agence Soudanaise et autres.

Ainsi, d’après la carte des Autorisations de Mise sur le Marché (AMM) présentée par M. Charfeddine, la société dispose de 209 AMM en Tunisie, 55 en Asie et 82 en Afrique dont 28 en Algérie et 16 en Côte d’Ivoire.

Par ailleurs, le PDG des Laboratoires UNIMED a fait savoir que le taux d’encadrement de son entreprise s’élève à 38% avec 109 Maîtrisards et Techniciens, 63 Masters, 25 Médecins et 22 Ingénieurs, outre 428 agents d’exécution, soit un total effectif de 666 employés.

Faits marquants de 2017

Malgré un contexte national difficile qui est marqué par la dégradation du dinar face aux devises étrangères, ce qui impacte directement les coûts des matières premières et des articles de conditionnement, la marge brute se maintient à un niveau de 58% en 2017 grâce à l’accent mis sur les produits à plus forte marge. Le résultat net de l’exercice ressort ainsi en hausse de 13% par rapport à 2016 pour s’établir à 12,5 millions de dinars.

Le chiffre d’affaires d’UNIMED a atteint l’année dernière 70 millions de dinars, contre 65 millions en 2016, réparti entre 63% de ventes nationales et 37% d’exportations.

À la fin de 2017, les investissements ont dépassé 14 millions de dinars contre 8,4 millions en 2016, soit une augmentation de 68%. Par ailleurs, au cours de l’année écoulée, UNIMED a lancé plusieurs axes d’investissement, notamment l’acquisition de nouvelles machines de production ainsi que des travaux de construction du nouveau bâtiment totalisant 10,4 millions de dinars.

« La situation financière de la société est saine avec une dette nette négative. En recourant à des crédits bancaires dans le financement de nos nouveaux projets, UNIMED bénéficiera d’un effet de levier positif sur la rentabilité de ses capitaux propres », affirme M. Charfeddine.

Budget et investissements 2018

D’après le management de la société UNIMED, celle-ci prévoit réaliser en 2018 des revenus de l’ordre de 80,2 millions de dinars, en hausse de 14% par rapport à 2017, un résultat net de 14,7 millions de dinars (+17%) et un taux de marge nette de l’ordre de 18%.

Quant au plan d’investissement mis en place par UNIMED sur la période 2016-2019 qui totalise 82 millions de dinars, M. Charfeddine a indiqué que son entreprise va investir cette année 43 millions de dinars. Les principaux projets en cours sont :

  • Des lignes de production et de conditionnement automatique (55,2 MDT)
  • Constructions, Installations générales et Utilités pour le nouveau Bloc (9,3 MDT)
  • Matériel pour le nouveau Laboratoire (2 MDT)
  • Tri génération d’énergie (3,6 MDT) dont le démarrage de l’exploitation est prévu en août 2018
  • Projet de sérialisation (3 MDT)

Perspectives d’avenir

S’agissant des perspectives d’avenir, M. Charfeddine a souligné que la direction générale d’UNIMED envisage de renforcer la Recherche & Développement, anticiper et innover.

« Nous comptons consolider l’activité export et renforcer les partenariats à l’étranger notamment au Soudan, et être à la pointe de la technologie et des exigences qualité », a-t-il estimé.

Omar El Oudi

Publié le 15/05/18 10:40

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *