Trump, menace numéro un pour l’économie mondiale

Airbus et Boeing risquent de perdre environ 39 milliards de dollars de contrats qu’ils ont déjà signés avec des intérêts iraniens, selon le Washington Post.

La décision de Donald Trump de quitter l’accord sur le nucléaire iranien est le troisième coup tiré contre l’économie européenne en six mois. Le conseiller à la sécurité nationale, John Bolton, a fait savoir que le rétablissement des sanctions américaines était effectif « immédiatement » pour les nouveaux contrats et que les entreprises déjà engagées en Iran auraient quelques mois pour en « sortir ».


La pratique américaine brandie par le président Trump revient à prendre les entreprises en otage.

De deux choses l’une, ou bien une entreprise qui travaille en Iran se couche et s’aligne sur l’embargo décidé par la Maison Blanche, ou alors si elle refuse de respecter l’injonction américaine, elle se voit pénaliser par l’Amérique dans ses activités sur le marché US.

Trump ne représente pas seulement un danger pour la paix dans le monde, il crée aussi un désordre monstre dans l’économie mondiale, n’épargnant même pas les États-Unis suite à la résiliation du traité nucléaire avec l’Iran.

Airbus and Boeing look to lose about $39 billion in contracts they have already inked with Iranian interests, according to the Washington Post.

Traduction :
Airbus et Boeing risquent de perdre environ 39 milliards de dollars de contrats qu’ils ont déjà signés avec des intérêts iraniens, selon le Washington Post.
 

« Pas acceptable », selon Bruno Le Maire  :
Il n’est « pas acceptable » que les États-Unis se placent en « gendarme économique de la planète » après la décision de Donald Trump de rétablir les sanctions visant l’Iran, a estimé le ministre de l’Économie Bruno Le Maire sur France Culture. Le ministre a observé que cette décision aurait des « conséquences » pour les entreprises françaises, telles que Total, Sanofi, Renault, Peugeot, PSA, Vinci, Bolloré… la liste des entreprises françaises contrariées dans leur relation avec Téhéran est longue.
https://actu.fr/occitanie/toulouse_31555/pourquoi-airbus-grands-perdants-sanctions-americaines-contre-iran_16722741.html
 
A l’instar de son concurrent américain Boeing, l’avionneur toulousain fait partie des sociétés soumises aux sanctions américaines. Alors que les USA se sont retirés de l’accord sur le programme nucléaire iranien, Airbus s’est retrouvé face à une décision difficile : que faire avec l’accord avec Iran Air pour la vente d’une centaine d’avions pour un montant de 17,5 milliards d’euros ? L’Iran demande au constructeur aéronautique de préciser sa position.
https://fr.sputniknews.com/international/201805111036308918-airbus-avions-iran/

Airbus, basé à Toulouse, en France, est soumis aux restrictions à l’exportation parce que plus de 10% de ses pièces de jets proviennent des usines américaines, des sociétés telles que United Technologies, Rockwell Collins et General Electric.
 
Afin d’obtenir de nouveaux avions, l’Iran cherchera ailleurs dans le futur. Le pays a déjà une petite production sous licence de l’avion à hélice Antonov An-140 ukrainien. Iran Aseman Airlines et Iran Air Tours viennent également d’acheter 40 avions régionaux Superjet 100 au constructeur russe Suchoi. Les premières machines doivent être livrées dans un an.

http://www.spiegel.de/wissenschaft/technik/iran-sanktionen-schlecht-fuer-airbus-schlecht-fuer-boeing-schlecht-fuer-die-sicherheit-a-1207028.html

Outre les avionneurs américain Boeing et européen Airbus, le conglomérat industriel General Electric et les constructeurs automobiles allemands Volkswagen et franco-japonais Renault-Nissan pourraient être touchés par la décision des Etats-Unis de sortir de l’accord sur le nucléaire iranien, alors que les responsables américains ont insisté pour que les entreprises européennes se conforment aussi au rétablissement des sanctions.
http://www.lemonde.fr/international/article/2018/05/09/fin-de-l-accord-avec-l-iran-des-contrats-de-plusieurs-milliards-s-envolent_5296328_3210.html

« Les entreprises allemandes opérant en Iran devraient mettre un terme à leurs activités immédiatement « , a déclaré le nouvel ambassadeur américain à Berlin, Richard Grenellsur Twitter.
https://www.euractiv.fr/section/economie/news/trump-becomes-number-one-threat-to-european-economy/

Retrait américain de l’accord sur le nucléaire iranien : le cours du pétrole flambe
L’annonce ce 8 mai par le président américain Donald Trump d’un retrait américain de l’accord sur le nucléaire iranien a poussé le cours du pétrole à la hausse. Il a atteint ce 9 mai un niveau jamais vu depuis novembre 2014.

Le cours du pétrole a atteint 77 dollars ce 9 mai au matin et devrait continuer à progresser, selon plusieurs experts, après l’annonce la veille par Donald Trump du retrait américain de l’accord sur le nucléaire iranien et du rétablissement des sanctions à l’encontre de Téhéran.
https://francais.rt.com/economie/50519-retrait-americain-accord-sur-nucleaire-petrole-flambe-iran

Le Figaro écrit :
Iran : Trump fait flamber le cours du pétrole
http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2018/05/09/20002-20180509ARTFIG00163-iran-trump-fait-flamber-le-cours-du-petrole.php

La soumission de D. TRUMP aux intérêts d’un pays étranger, celui des lobbys sionistes, va faire perdre 39 milliards de dollar à Airbus et à Boeing sans parler des dizaines d’autres milliards des autres secteurs de l’industrie mondiale !

D. TRUMP prouve en ce moment qu’il ne défend pas les intérêts des Américains et encore moins ceux des Européens. Il est sous l’emprise des intérêts israéliens, lesquels ont pris « le contrôle » de la politique étrangère des États-Unis. Vous trouverez plus de détails dans cet article ( voire le plan de Oded Yinon / balkanisation du Proche et Moyen-Orient )
 

On est loin de l’America first quand le président américain torpille les intérêts économiques de son propre pays !

Poverbe :
 » On ne doit mettre son espoir qu’en soi-même. « 
Citation de Virgile ; L’Énéide – env. 19 av. J.-C.

Proverbe d’eau-du-robinet :
« N’attendez pas que les autres changent le monde pour vous, participez vous-même au changement.« 

 

sources
http://www.lemonde.fr/international/article/2018/05/09/fin-de-l-accord-avec-l-iran-des-contrats-de-plusieurs-milliards-s-envolent_5296328_3210.html

http://www.spiegel.de/wissenschaft/technik/iran-sanktionen-schlecht-fuer-airbus-schlecht-fuer-boeing-schlecht-fuer-die-sicherheit-a-1207028.html

https://actu.fr/occitanie/toulouse_31555/pourquoi-airbus-grands-perdants-sanctions-americaines-contre-iran_16722741.html

https://www.bristolpost.co.uk/news/business/how-trump-pulling-out-iran-1550653

https://www.marketwatch.com/story/boeing-will-lose-out-on-20-billion-in-iran-deals-as-airbus-ge-impacted-2018-05-08

https://www.reuters.com/article/us-iran-nuclear-planes/iran-says-airbus-to-announce-its-decision-on-selling-planes-to-tehran-soon-fars-idUSKBN1IC0RY

https://www.al.com/business/index.ssf/2018/05/trumps_iran_deal_decision_cost.html

https://www.washingtonpost.com/business/economy/boeing-airbus-to-lose-39-billion-in-contracts-because-of-trump-sanctions-on-iran/2018/05/08/820a8f08-5308-11e8-a551-5b648abe29ef_story.html?noredirect=on&utm_term=.5321fe627838

https://www.euractiv.fr/section/economie/news/trump-becomes-number-one-threat-to-european-economy/

https://francais.rt.com/economie/50519-retrait-americain-accord-sur-nucleaire-petrole-flambe-iran

https://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/d-trump-l-apprenti-sorcier-resilie-204164

http://www.atlantico.fr/decryptage/airbus-psa-peugeot-citroen-renault-total-bnp-ou-accor-toutes-prises-au-piege-trump-iran-3390568.html

https://www.ladepeche.fr/article/2018/05/10/2795080-les-commandes-d-airbus-et-d-atr-menacees.html

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *