La valeur du jour à Wall Street – SYMANTEC : chute vertigineuse en Bourse suite à l’ouverture d …


Publié le

(AOF) – Symantec s’effondre de 35% à 18,97 dollars sur les marchés américains. En effet, le concepteur de l’antivirus Norton a annoncé hier soir que ses résultats et ses prévisions pourraient évoluer en fonction des conclusions d’une enquête interne actuellement en cours. Aucun détail n’a été révélé sur l’objet de cette enquête, si ce n’est qu’elle fut initiée suite aux alertes d’un employé. Le groupe américain a précisé que la procédure ne sera sans doute pas achevée pour pouvoir publier le rapport annuel dans les temps. Il a ajouté que le gendarme financier américain en avait été informé.

Cette annonce a fait passer les bons résultats trimestriels de Symantec au second plan. Le groupe a ainsi publié une perte nette de 35 millions de dollars au titre de son quatrième trimestre, soit -6 cents par action. Toutefois, en données ajustées, le bénéfice par action ressort à 46 cents, ce qui se révèle supérieur aux attentes du consensus Zacks (40 cents).

En parallèle, le chiffre d’affaires s’établit à 1,22 milliard de dollars (+10%), dépassant là aussi les anticipations du marché (1,19 milliard).

Greg Clark, le directeur général de Symantec, s’est déclaré « satisfait » de ces résultats trimestriels.

Concernant son exercice fiscal 2019, le spécialiste de la cyber-sécurité vise un chiffre d’affaires compris entre 4,76 et 4,90 milliards de dollars, ainsi qu’un bénéfice par action entre 1,50 et 1,65 dollar.

AOF – EN SAVOIR PLUS

Informatique – Editeurs de logiciels

Les spécialistes estiment que le marché mondial du logiciel devrait croître de 5,5% en 2017 à 351 milliards de dollars.

Après le Cloud Computing, l’Edge Computing est la nouvelle technologie prisée par les éditeurs de logiciels. Elle permet aux objets connectés d’effectuer certaines tâches aujourd’hui accomplies par les data centers. Aujourd’hui, les objets connectés envoient et reçoivent des données par le biais d’allers-retours avec ces centres de données. Cette technologie permet de transférer une partie de l’intelligence artificielle vers les objets eux-mêmes. Ce transfert doit permettre d’accélérer le processus de décision basé sur le  » machine learning « . Microsoft mais aussi Dell et Amazon planchent sur le sujet.


©
AOF

Les informations AOF reproduites sur Capital.fr sont extraites du service d’informations AOF.
Ces informations sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par OPTION FINANCE SAS, éditeur du service d’informations boursières en temps réel AOF, et de ses contributeurs.
Par conséquent, toute reproduction, copie, duplication, modification, transfert, rediffusion, traduction, exploitation commerciale ou non, création de lien hypertexte ou réutilisation de quelque manière que ce soit de ces informations sont soumis à l’accord préalable et écrit d’OPTION FINANCE SAS et de ses contributeurs.
AOF peut être joint à l’adresse suivante aof@optionfinance.fr
OPTION FINANCE SAS collecte ses données auprès des sources qu’elle considère les plus sûres. Cependant sous réserve de sa faute lourde, OPTION FINANCES SAS et ses contributeurs ne garantissent aucunement l’absence d’erreur et de vices, même cachés, ni le caractère exhaustif ou le défaut de conformité à un usage quelconque de ces données et de OPTION FINANCE SAS ou de l’un de ses contributeurs, et ne pourra être tenue responsable des retards ou interruptions qui pourraient affecter l’accès à ces dernières.
L’utilisateur du service OPTION FINANCE SAS utilisera les données AOF à ses propres risques et devra tenir OPTION FINANCE SAS et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *