DXY : L’inflation américaine à son plus haut en 14 mois déçoit, le dollar recule

  • L’inflation aux États-Unis à son plus haut en 14 mois à 2,5%, l’IPC core rate le consensus
  • DXY : Le marché déçu prend des bénéfices sur le dollar

IPC Inflation américaine accélère à 2,5% sur un rythme annualisé

L’inflation aux États-Unis à son plus haut en 14 mois à 2,5%, l’IPC core rate le consensus

L’inflation annuelle aux États-Unis a accéléré à 2,5% en avril contre 2,4% en mars. Conforme aux attentes, le marché semble déçu. Le DXY est en baisse de 0,32% depuis la publication malgré le fait qu’il s’agisse du taux le plus élevé depuis février 2017. L’inflation sous-jacente est stable à 2,1% sur un rythme annuel, mais c’est probablement du fait du manquement des attentes qui provoque le repli du dollar. En effet, l’IPC core est ressorti en hausse de 0,2% sur une base mensuelle, contre 0,3% attendu.

À noter que dans le même temps, le département du Travail américain a compté 211 000 demandes d’allocation chômage la semaine dernière, ce qui est plus que les attentes du marché et le niveau le plus bas en 49 ans à 218 000. Cette publication est une bonne nouvelle pour le marché de l’emploi américain, car une réduction du nombre de demandes d’allocation chômage initiales est synonyme de baisse du taux de chômage.

DXY : Le marché déçu prend des bénéfices sur le dollar

Le marché profite de l’inflation sous-jacente plus faible qu’espéré pour prendre des bénéfices après plusieurs séances de hausse. Y a-t-il de quoi s’inquiéter ou remettre en cause la tendance haussière ? Je ne pense pas. L’indice PCE core est l’indicateur de l’inflation préféré du FOMC et a atteint en mars les projections pour décembre à 1,9%… De plus, l’IPC reste bien au-dessus de 2% et de la moyenne depuis 2010 à 2,2%. Enfin, la croissance des salaires est en hausse de 2,7% sur un rythme annuel et la tendance haussière des matières premières énergétiques devraient être des facteurs de soutien de la croissance des prix.

La baisse en intraday de l’indice dollar US (DXY) n’est donc que probablement le début d’une légère correction sur fond de prise de bénéfices des investisseurs. Mais la tendance reste encore clairement orientée à la hausse et tant que le gap du 11/12 janvier tient, le DXY a un potentiel haussier jusqu’à 95 points.

Un retour à 91,5 points (correspondant à la zone du gap) me semble donc possible et serait une zone à s’intéresser pour chercher des signaux haussiers afin de se positionner dans le sens de la tendance. Un franchissement de ce support invaliderait la stratégie haussière.

Découvrez nos prévisions pour les prochains mois des devises majeures du Forex dans nos ebooks prévisionnels.

Graphique journalier du DXY réalisé sur la plateforme ProRealTime

DXY en direction des 95 points

POURSUIVRE VOTRE LECTURE

>> 3 conseils de trading que j’aurais aimé connaître quand j’ai débuté sur le Forex

>> Quatre indicateurs techniques très efficaces que tout trader devrait connaître

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *