Crypto-Monnaies : Les Ingrédients Pour Une Adoption De Masse …

Un Bitcoin |
© GettyImages

En l’espace de quelques mois, les institutions et le grand public semblent être passés par toutes les émotions concernant les crypto-monnaies, et plus largement, concernant la technologie Blockchain. Après des mois de bashing et de mise en doute de l’entièreté de cet écosystème (réseau prétendument utilisé par les criminels, blanchiment d’argent, Ponzi, etc…), le vent semble clairement tourner.

Les déclarations enthousiastes se multiplient (de la part des gouvernants comme des protagonistes du système banquier), et, comme l’a indiqué Matthias Klees (ancien conseiller à Bruxelles), « l’adoption de masse sera lente, mais imparable ».

Deux mondes qu’il ne faut pas opposer 

L’heure n’est désormais plus à l’opposition entre le monde des banques et le monde des crypto-monnaies. Bien au contraire, ces 2 univers disposent de tous les éléments pour être complémentaires.

Vouloir les opposer serait une erreur, car il ne faut pas oublier que le minuscule marketcap du marché des crypto-monnaies pourrait être englouti en quelques heures par le monde des banques.

Sans fantasmer sur l’origine même du Bitcoin et le rôle de l’establishmentles synergies se développent comme en atteste la nouvelle organisation de certaines banques où des services dédiés au trading sur le marché des crypto-monnaies émergent (Goldman Sachs notamment).

Les conditions à réunir pour une adoption de masse sereine 

En ce sens, cette adoption de masse va dépendre de quelques ingrédients dont le savant dosage en sera la clé. De plus en plus de projets souhaitent créer un écosystème favorable à l’émergence des monnaies cryptées, il s’agit d’un signal positif.

Ces plateformes ont un rôle-clé à jouer, car elles visent à rendre l’accès à ce « marché » plus simple et plus friendlytout en offrant un maximum de sécurité. L’application aux crypto-monnaies est également valable pour les technologies basées sur la Blockchain (assurance, santé, immobilier,…- élimination du middle man).

L’adoption de masse sera tributaire des éléments suivants 

  • d’un usage simplifié (via des applications dédiées ou des cartes de paiement spécifiques)
  • d’une sécurité optimale
  • d’une extrême rapidité des échanges (le lightening network est une piste sérieuse pour améliorer le temps de chaque transaction)
  • d’un coût transactionnel très faible
  • d’un système de conversion intuitif entre les monnaies FIAT et les crypto-monnaies 
  • d’une communication ultra-fluide entre les blockchains (il y a un « internet » basé sur le protocole TCP/IP, mais de nombreuses « blockchains » qui cherchent encore leur protocole de base)
  • d’une campagne de séduction basée sur la pédagogie

Oui, il s’agit d’un marathon, d’un effort de longue haleine. Oui, le cash des institutions devrait arriver dans les mois à venir (comme souligné plus haut, les grandes banques « s’arment »). Oui, les événements Blockchain montrent leur intérêt, comme en attestent les noms des participants au Consensus 2018 (le nom a été bien choisi…).

Et oui, cette transition pourrait être opérée, en partie, par des banques déjà connues de tous (cela va à l’encontre de l’état d’esprit originel des adeptes des cryptos, mais il faut être réaliste…).

Pour aller plus loin, je vous recommande cette vidéo éditée par TenXles éléments évoqués sont à la fois réalistes et pédagogiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *