Les acheteurs de fonds professionnels anticipent le retour de la volatilité, mais ne sont pas d’accord sur son incidence sur les portefeuilles, selon l’enquête de Natixis Investment Managers

TORONTO–(BUSINESS WIRE)–Alors que certains investisseurs ont peut-être été surpris par les
turbulences des marchés au début de l’année 2018, les acheteurs de fonds
professionnels s’attendaient à un pic de volatilité. Natixis Investment
Managers a récemment interrogé 200 acheteurs de fonds professionnels
chargés de sélectionner les fonds inclus dans les banques privées, les
assurances, les fonds de fonds et d’autres plateformes de distribution,
et la plupart (huit sur dix ou 78 %) ont été surpris que la volatilité
soit restée si faible pendant si longtemps. Par conséquent, environ la
moitié (49 %) ont mentionné les pics de volatilité des prix des actifs
comme l’une de leurs préoccupations majeures pour 2018. Cependant, ils
sont divisés sur l’impact de la volatilité sur leurs portefeuilles, 39 %
considérant la volatilité croissante comme une menace, alors que 38 %
anticipent un effet positif sur la performance des portefeuilles.

« Bien que les acheteurs de fonds professionnels soient divisés sur
l’impact de la volatilité sur le marché, 80 % sont d’avis qu’une
volatilité accrue, une dispersion accrue des rendements et des
corrélations plus faibles plaident en faveur d’une gestion active », a
déclaré Abe Goenka, P-D.G. de Natixis Investment Managers Canada. « Dans
l’ensemble, la majorité des acheteurs de fonds a répondu que la gestion
active offrait une plus grande valeur pour atteindre les objectifs
essentiels des portefeuilles, et qu’ils prévoyaient des changements
minimes dans leurs allocations aux investissements actifs au cours des
trois prochaines années. »

Évolution des stratégies de portefeuille vers la nouvelle réalité

Ils peuvent être divisés sur l’impact de la volatilité sur les
portefeuilles, mais plus de huit acheteurs de fonds professionnels sur
dix (82 %) sont convaincus que leur objectif de rendement moyen de 8,4 %
en 2018 est réalisable, car ils développent des stratégies
d’investissement pour répondre aux nouvelles réalités du marché. Les
stratégies les plus utilisées parmi la communauté des investisseurs
professionnels pour la gestion des risques comprennent la
diversification par secteur (91 %), la budgétisation des risques (80 %)
et l’augmentation de l’utilisation d’alternatives (75 %).

Deux professionnels des portefeuilles sur cinq (42 %) comptent gérer la
durée pour atténuer les pertes de capital dans les portefeuilles
obligataires. Pourtant, trois sur cinq (62 %) affirment que les titres à
revenu fixe n’assurent plus leur rôle traditionnel de gestion des
risques, 20 % augmentant l’utilisation des placements alternatifs et
18 % réduisant globalement l’exposition aux titres à revenu fixe.

ESG : un type de placement différent

Afin de répondre aux attentes des investisseurs finaux, les acheteurs de
fonds professionnels ont la possibilité d’intégrer des investissements
ESG (environnementaux, sociaux et de gouvernance) qui aideront à
répondre aux préférences de 78 % des investisseurs individuels dans le
monde, qui souhaitent que leurs investissements concordent avec leurs
valeurs personnelles, et de 72 % qui disent vouloir que leurs
investissements fassent du bien social.1 Les acheteurs de
fonds constatent que les ESG peuvent ne pas obtenir la reconnaissance
qu’ils méritent. Seulement quatre sondés sur dix (43 %) disent que les
ESG sont intégrés dans le processus d’investissement de leur entreprise.
Parmi les barrières perçues qui les empêchent de mettre en œuvre les
ESG, citons le manque de transparence (42 %), les conflits entre les
rendements à court terme et les objectifs de durabilité à long terme,
ainsi que le blanchiment écologique2 potentiel d’entreprises
vendant des investissements prétendument ESG, mais qui ne répondent pas
aux normes revendiquées (37 %).

« Les investisseurs sont préoccupés par des questions qui vont au-delà
du bilan et veulent posséder des sociétés qui reflètent leurs
convictions. Ceci est particulièrement important à un moment où les ESG
en sont au point d’inflexion où les investisseurs commencent à percevoir
les potentiels de la génération d’alpha et de la gestion des risques
dans les stratégies », a déclaré David Goodsell, directeur général du
Center for Investor Insight de Natixis. « Soixante-seize pour cent des
acheteurs de fonds professionnels ont répondu que l’alpha devient de
plus en plus difficile à obtenir en raison de l’efficacité du marché, et
qu’ils veulent examiner comment les investissements ESG peuvent les
aider à en générer. »

Mise en œuvre d’investissements alternatifs

Les acheteurs de fonds professionnels cherchent de plus en plus à
diversifier le risque du portefeuille, et 70 % pensent que c’est
essentiel d’investir dans des solutions de rechange pour ce faire :

  • Plus de trois sur cinq (65 %) croient que les catégories
    traditionnelles d’actifs sont trop étroitement corrélées pour offrir
    des sources de rendement particulières.
  • Une gamme de solutions de rechange peut aider à diversifier davantage
    le portefeuille, avec près de la moitié (47 %) mettant en premier lieu
    les matières premières, 44 % la macro mondiale, 43 % l’infrastructure,
    38 % le capital privé et 37 % les contrats à terme gérés.
  • En prévision d’une volatilité accrue, la moitié (51 %) des
    professionnels interrogés voient le potentiel des stratégies d’équité
    pointues pour absorber les chocs du marché, tandis que 46 % affirment
    que les contrats à terme gérés sont bien adaptés à un environnement de
    marché à volatilité croissante.

Cependant, des alternatives ne sont pas seulement utilisées pour
diversifier les portefeuilles. Plus d’un tiers des acheteurs de fonds
professionnels considèrent les investissements alternatifs comme une
stratégie efficace pour générer de l’alpha :

  • Près de trois sur cinq (58 %) déclarent que leur entreprise utilise de
    plus en plus des solutions alternatives en remplacement des titres à
    revenu fixe, avec une nette préférence pour l’immobilier (52 %) pour
    générer des revenus.
  • Quatre sur dix estiment que l’infrastructure est bien adaptée à la
    réalisation des objectifs de revenu, tandis que plus d’un tiers (35 %)
    considèrent la dette privée comme un moyen efficace de générer des
    revenus.
  • Plus de la moitié (58 %) ont identifié les capitaux privés comme une
    stratégie efficace pour générer des rendements plus élevés, un tiers
    (31 %) mettant également en avant la dette privée.

Méthodologie

Natixis a interrogé 200 acheteurs internationaux de fonds professionnels
chargés de sélectionner les fonds inclus dans les banques privées, les
assurances, les fonds de fonds et d’autres plateformes de vente au
détail. Les données ont été recueillies en septembre et octobre 2017 par
le cabinet de recherche CoreData. Les résultats sont publiés dans un
nouveau livre blanc, « Connaître
la nouvelle Norme, identique à l’ancienne Norme. »

À propos du Center for Investor Insight de Natixis

Dans le cadre du Natixis Investment Institute, le Center for Investor
Insight se consacre à l’analyse et à la présentation d’enjeux et de
tendances importantes pour les investisseurs, les professionnels de la
finance, les gestionnaires de fonds, les employeurs, les gouvernements
et les décideurs au niveau mondial. Le Centre et son équipe de
chercheurs indépendants et affiliés suivent les développements majeurs
des marchés, de l’économie et de la palette des investissements, pour
comprendre les attitudes et les perceptions qui influencent les
décisions des investisseurs individuels, des professionnels de la
finance et des décideurs institutionnels.

Notre programme de recherche annuel a débuté en 2010 et offre maintenant
un aperçu des perceptions et des motivations de plus de 59 000
investisseurs de 31 pays à travers le monde.

À propos de Natixis Investment Managers

Natixis Investment Managers met à disposition des professionnels de la
finance des moyens avisés permettant d’optimiser l’élaboration des
portefeuilles. Forts de l’expertise de 26 sociétés de gestion
spécialisées réparties dans le monde entier, nous nous appuyons sur
notre plateforme Active ThinkingSM pour fournir des solutions
proactives permettant à nos clients d’optimiser leurs résultats, sur
tous les marchés. Natixis figure parmi les plus grands gestionnaires
d’actif au monde4 (830,8 milliards € / 997,8 milliards $
d’actifs sous gestion3).

Basée à Paris et Boston, Natixis Investment Managers est une filiale de
Natixis. Cotée à la Bourse de Paris, Natixis est une filiale de BPCE,
deuxième groupe bancaire de France. Natixis Investment Managers dispose
de sociétés de gestion d’investissement affiliées et de groupes
spécialisés dans la distribution et les services, parmi lesquels Active
Index Advisors®;5 AEW; AlphaSimplex Group;
Axeltis; Darius Capital Partners; DNCA Investments;6 Dorval
Asset Management;7 Gateway Investment Advisers; H2O Asset
Management;7 Harris Associates; Investors Mutual Limited;
Loomis, Sayles & Company; Managed Portfolio Advisors®;5
McDonnell Investment Management; Mirova;8 Ossiam; Ostrum
Asset Management; Seeyond;8 Vaughan Nelson Investment
Management; Vega Investment Managers; et Natixis Private Equity
Division, qui comprend Seventure Partners, Naxicap Partners, Alliance
Entreprendre, Euro Private Equity, Caspian Private Equity;9
et Eagle Asia Partners. Les offres ne sont pas toutes disponibles
dans toutes les juridictions.
Pour des informations complémentaires,
rendez-vous sur : im.natixis.com
| LinkedIn: linkedin.com/company/natixis-investment-managers.

Natixis Investment Managers englobe toutes les entités de gestion et de
distribution d’investissements affiliées à Natixis Distribution, L.P. et
Natixis Investment Managers S.A.

Au Canada: ces informations sont fournies par Natixis Investment
Managers Canada LP.

1 Natixis Investment Managers, enquête mondiale auprès des
investisseurs individuels réalisée par CoreData Research, février-mars
2017. L’enquête a inclus 8 300 investisseurs de 26 pays.
2
Le blanchiment écologique (green-washing en anglais) fait référence à la
pratique des entreprises vendant des investissements sous la bannière
des ESG, mais n’intégrant pas pleinement les ESG et la durabilité dans
leur approche d’investissement.
3 Valeur liquidative au
31 décembre 2017. Les actifs sous gestion («ASG»), tels qu’ils sont
présentés, peuvent comprendre des actifs théoriques, des actifs gérés,
des actifs bruts et d’autres types d’ASG non réglementaires.
4
Mise à jour quantitative de Cerulli : Global Markets 2017 a classé
Natixis Investment Managers (anciennement Natixis Global Asset
Management) comme le 15ème gestionnaire d’actifs le plus important au
monde en termes d’actifs sous gestion au 31 décembre 2016.
5
Une division de Natixis Advisors, L.P.
6 Une marque de
DNCA Finance.
7 Une filiale de Ostrum Asset Management.
8
Une filiale de Ostrum Asset Management. Exploitée aux États-Unis
par Ostrum Asset Management U.S., LLC.
9 Caspian Private
Equity est une coentreprise entre Natixis Investment Managers, L.P. et
Caspian Management Holdings, LLC.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière
être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse
foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction
devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *