La société britannique de biométrie faciale iProov choisie pour aider le département américain de la Sécurité intérieure pour améliorer et sécuriser les passages transfrontaliers des passagers

LONDRES–(BUSINESS WIRE)–iProov,
un chef de file des technologies de vérification faciale biométrique, a
annoncé aujourd’hui être devenue la première société britannique, et
étrangère, à recevoir un contrat avec le US Department of Homeland
Security, dans le cadre du programme
d’innovation de la Silicon Valley
(SVIP) de sa direction
Scientifique et technologique.

Le contrat a été octroyé à iProov pour aider les autorités américaines
des douanes et de la protection frontalière (CBP) à améliorer le
processus d’entrée des passagers.

Le londonien iProov a été créé en 2011 par son CEO, Andrew Bud. Sa
technologie de biométrie faciale, brevetée aux États-Unis et au
Royaume-Uni, est utilisée par les banques et les gouvernements du monde
entier pour sécuriser l’enregistrement des clients, l’ouverture de
session et l’authentification, pour garantir l’authenticité des
utilisateurs nouveaux et habituels, et se prémunir contre les tentatives
frauduleuses d’accès aux données personnelles et l’utilisation
d’identité volée.

Le contrat remporté par iProov verra la société mettre au point une
technologie visant à améliorer les passages transfrontaliers aux points
d’entrée automatisés, tout en réduisant les délais de traitement. Cette
technologie pourrait aider les services douaniers américains à
identifier de manière rapide, précise et fiable les voyageurs lors de
leurs passages aux frontières américaines.

Au cœur de cette annonce se trouve la technologie Flashmark d’iProov,
déployée dans son système nuagique sécurisé de vérification biométrique
faciale, accessible via le téléphone portable de l’utilisateur. Dans ce
cas, la technologie d’iProov fonctionnera avec les systèmes existants
des services douaniers, dans lesquels les données des voyageurs sont
pré-enregistrées. Au moment d’entrer ou de sortir du territoire
américain, les voyageurs pourraient réaliser seuls la vérification du
document, qui se produit normalement au poste de frontière, en
authentifiant en toute sécurité leur photo pré-enregistrée, via leur
téléphone portable. Le processus est simple, beaucoup plus rapide que de
faire la queue, et plus sûr que les méthodes traditionnelles.

Liam Fox, secrétaire d’État au département britannique du Commerce
international,
déclare: « Le Royaume-Uni et les États-Unis sont
des leaders mondiaux de la cybersécurité. Grâce à une étroite
coopération dans divers secteurs, le commerce entre les deux pays a
augmenté pour atteindre 181,2 milliards de livres sterling en 2017,
faisant des États-Unis notre plus grand partenaire commercial et premier
marché d’exportation.

« La technologie du britannique iProov illustre nos liens économiques
et de sécurité. Cette technologie de pointe pour la vérification
biométrique faciale permet d’optimiser la sécurité et de décourager les
personnes malveillantes. Elle est maintenant utilisée par un éventail
d’institutions dans le monde, et bientôt par les services douaniers
américains, pour les aider à améliorer leurs processus de contrôle des
frontières. »

La raison pour laquelle iProov a été sélectionnée vient de sa capacité à
détecter les « tentatives d’usurpation ». Dans un contexte de vérification
de l’identité en libre-service, le système doit être capable de
confirmer si la personne se présentant est véritablement propriétaire du
document d’identité, et pas une photo, une image sur un écran ou une
vidéo altérée. iProov dispose de dix brevets au Royaume-Uni et aux
États-Unis pour sa technologie détectant de telles tentatives
d’usurpation, et se positionne ainsi de manière unique pour aider les
gouvernements à relever les défis posés par l’accroissement du nombre de
voyageurs, afin de permettre la vérification rapide et sécurisée de
chacun d’entre eux.

C’est cette augmentation des déplacements internationaux qui a conduit
le programme SVIP de la direction Scientifique et technologique du DHS à
rechercher des partenaires pour gérer le processus d’entrée de passagers
aux frontières. Plus de 112 millions de passagers entrent aux États-Unis
chaque année, et plus d’un million de personnes tentent chaque jour d’en
passer les frontières, augmentant ainsi la pression sur les services
douaniers pour autoriser l’entrée aux visiteurs internationaux,
augmenter le tourisme et stimuler la croissance économique, tout en
assurant le plus haut niveau de sécurité.

Andrew Bud, CEO d’iProovqui prendra la parole à propos du
contrat dans le cadre d’une délégation commerciale du département
britannique du Commerce international à la conférence RSA sur la
cybersécurité internationale, à San Francisco, déclare: « Nous
sommes ravis qu’iProov ait été sélectionnée par le département américain
de la Sécurité intérieure pour optimiser ses procédés de contrôles
frontaliers. Les progrès réalisés dans l’apprentissage machine et l’IA
ont permis une révolution dans la biométrie faciale au cours de ces
dernières années, et nous voyons à présent un nombre croissant de
gouvernements et de banques se tournant vers la vérification faciale en
libre-service comme méthode biométrique de choix afin d’augmenter la
sécurité et de garantir la facilité d’utilisation. »

Ce n’est pas la première fois qu’iProov est reconnue pour sa technologie
pionnière de vérification d’identité. La société a remporté le concours
Cyber Dragon’s Den du National Cyber Security Centre au CYBERUK 2017;
elle a reçu de nombreuses subventions d’Innovate UK, l’agence
britannique de promotion l’innovation; et en septembre 2017, elle a été
nommée comme l’unique membre britannique du SINET16, un groupe exclusif
d’innovateurs dans le domaine de la cybersécurité. Dans le secteur des
services financiers, sa technologie est utilisée par des banques comme
DNB en Norvège et Rabobank aux Pays-Bas.

–fin–

À propos d’iProov

Créé en 2011 par son CEO Andrew Bud, iProov est un chef de file mondial
des technologies de vérification faciale biométrique anti-usurpation. Sa
technologie est utilisée par les banques et gouvernements du monde
entier pour l’enregistrement sécurisé des clients, garantir
l’authentification des utilisateurs nouveaux et habituels, et se
protéger contre les tentatives frauduleuses d’accès aux données
personnelles et l’usurpation d’identité. Pour de plus amples
renseignements, veuillez visiter www.iproov.com

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière
être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse
foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction
devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *