Gorgon LNG de Chevron fait face à un examen minutieux d'un projet de capture du carbone de 1,9 milliard de dollars

MELBOURNE (Informations entreprises) – L'Etat d'Australie-Occidentale a ordonné une enquête sur un retard dans l'enfouissement des émissions de dioxyde de carbone dans le projet de gaz naturel liquéfié de Gorgon de Gorgon, ce qui pourrait modifier les conditions du projet.

L'État a approuvé le projet Gorgon, doté de 54 milliards de dollars en 2009, à la condition qu'au moins 80% du dioxyde de carbone rejeté dans ses opérations de traitement du gaz sur une période moyenne mobile de cinq ans soit enfoui.

"Il est devenu évident qu'il faut un point de départ clairement défini pour le début de la moyenne mobile sur cinq ans", a déclaré Stephen Dawson, le ministre de l'Environnement de l'Etat, aux journalistes à Perth, la capitale de l'Etat, lundi. Selon un courriel envoyé à Informations entreprises par sa porte-parole.

Il a ordonné à l'Autorité de protection de l'environnement de faire rapport dans les neuf prochains mois si les conditions devraient être modifiées, ainsi que d'autres recommandations.

Chevron a déclaré qu'il se félicitait de l'examen "pour clarifier la condition existante" sur le projet de capture du carbone.

"Nous mettons l'accent sur la mise en service et le démarrage du projet d'injection de dioxyde de carbone et l'obtention d'un fort pourcentage d'injection sur les 40 ans du projet Gorgon", a déclaré une porte-parole de Chevron.

Chevron a déclaré au gouvernement en décembre dernier qu'il ne serait pas en mesure de commencer à capturer et enterrer le dioxyde de carbone avant le quatrième trimestre de 2018, après avoir rencontré des problèmes avec les vannes et le matériel de pipeline. ) système d'injection.

Le système d'injection de dioxyde de carbone Gorgon est le plus grand projet de capture et de stockage au monde.

Les opérations de traitement ont débuté en mars 2016, lorsque Gorgon a commencé à produire du gaz à partir du champ de Jansz.

Cependant, Chevron avait seulement l'intention de commencer à enterrer le dioxyde de carbone après avoir commencé à produire à partir du champ de Gorgon, qui a une teneur en dioxyde de carbone plus élevée. La production a débuté en 2017.

Gorgon LNG appartient à Chevron, à ExxonMobil Corp., à Royal Dutch Shell et à Osaka Gas, à Tokyo Gas et à JERA au Japon.

Rapport de Sonali Paul; Montage par Christian Schmollinger

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *