Conoco autorisé à saisir 636 millions de dollars dans les actifs du Venezuela PDVSA

WILLEMSTAD Informations entreprises – – Un tribunal de Curaçao a autorisé ConocoPhillips ( COP.N ) à saisir 636 millions de dollars d'actifs appartenant à la compagnie publique pétrolière publique PDVSA en raison de la nationalisation en 2007 des projets pétroliers américains Venezuela.

Une vue générale montre la raffinerie d'Isla à Willemstad sur l'île de Curaçao, le 22 avril 2018. REUTERS / Andres Martinez Casares

L'action judiciaire était la dernière dans les Caraïbes pour imposer un prix d'arbitrage de 2 milliards de dollars Chambre de Commerce (ICC) sur la nationalisation.

La décision du tribunal, d'abord rapportée samedi par Antilliaans Dagblad, affirme que Curaçao peut attacher "des produits pétroliers ou pétroliers sur des navires et sur des dépôts bancaires."

Vue de la raffinerie d'Isla à Willemstad sur l'île de Curaçao, 22 avril 2018. REUTERS / Andres Martinez Casares

Conoco et PDVSA [PDVSA.UL] n'ont pas immédiatement répondu aux demandes de commentaires.

Conoco, au début du mois, a décidé de saisir temporairement les actifs de PDVSA à Aruba, Bonaire, Curaçao et Saint-Eustache. Cela a jeté la chaîne d'exportation du Venezuela en chute libre, tout comme la production de brut du Venezuela s'est effondrée à un creux de plus de 30 ans en raison du sous-investissement, du vol, de la fuite des cerveaux et de la mauvaise gestion.

Informations entreprises a rapporté vendredi que PDVSA se préparait à fermer la raffinerie d'Isla, à 335 000 barils par jour, qu'elle exploite à Curaçao, alors que Conoco menaçait de saisir les cargaisons envoyées pour réapprovisionner l'installation.

PDVSA cherche également des moyens de contourner les ordres juridiques pour remettre des actifs. La firme vénézuélienne a transféré la garde sur le carburant produit à la raffinerie d'Isla au gouvernement de Curaçao, le propriétaire de l'installation, selon deux sources au courant de l'affaire.

PDVSA a transféré la propriété du brut à affiner à Isla à son unité américaine, Citgo Petroleum, a indiqué l'une des sources.

Pour le moment, PDVSA a suspendu tout le stockage de pétrole et l'expédition de ses installations des Caraïbes et a concentré la plupart des expéditions dans son principal terminal de brut de Jose, qui souffre d'un arriéré.

Reportage de Mike Wilemse et Brian Ellsworth, écrit par Alexandra Ulmer; Montage par Tom Brown

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *