L’euro en lgre hausse face au dollar, la politique italienne surveille

Londres (awp/afp) – L’euro montait légèrement face au dollar vendredi, au lendemain de la publication d’un indice des prix à la consommation moins élevé que prévu aux États-Unis, et alors que l’Italie pourrait peser sur la monnaie unique.

Vers 09H00 GMT (11H00 heure de Paris), l’euro valait 1,1925 dollar contre 1,1915 dollar jeudi à 21H00 GMT et 1,1851 dollar mercredi soir.

La monnaie unique européenne se stabilisait face à la devise japonaise à 130,30 yens, contre 130,35 yens jeudi soir.

Le billet vert baissait légèrement face à la monnaie nipponne à 109,27 yens, contre 109,40 yens la veille.

« Le dollar reprend son souffle à la fin de la semaine, du fait d’un retour d’une inflation américaine plus faible qu’attendu, ce qui a déçu les investisseurs », a expliqué Konstantinos Anthis, analyste pour ADS Securities.

La veille, l’indice CPI des prix à la consommation aux États-Unis a avancé de 0,2% en avril tandis que les analystes s’attendaient à une progression de 0,3%.

Sur une base annuelle, la hausse des prix est de 2,5%, soit 0,1 point inférieur aux anticipations.

L’inflation est l’un des principaux critères qui oriente les choix de la Réserve fédérale américaine (Fed) sur ses taux.

Une inflation plus faible qu’anticipé suggère une action moins énergique de la Fed sur les taux, et par effet d’entraînement une perspective de rendement moins grande sur la monnaie américaine qui perd un peu de son attrait.

Du côté de l’euro, « le risque politique italien refait surface », ont estimé les analystes de Saxo Banque.

Silvio Berlusconi a ouvert la voie mercredi soir à la formation du premier gouvernement antisystème en Italie en donnant son feu vert à un accord entre son alliée la Ligue (extrême droite) et le Mouvement 5 étoiles (M5S).

Un scénario qui inquiète les marchés même si du côté des changes, les conséquences sont encore mesurées.

Les deux partis « ont atténué leur rhétorique concernant un référendum sur leur appartenance à la zone euro. Ainsi, nous ne voyons toujours pas de risque existentiel émerger à nouveau pour l’euro », a estimé Lee Hardman, analyste pour MUFG, précisant que ces tractations avaient pour l’instant un effet légèrement négatif sur la monnaie unique.

En fin de séance européenne, les cambistes s’intéresseront à un discours du gouverneur de la Banque centrale européenne, Mario Draghi, en attendant des chiffres importants sur la croissance trimestrielle et l’inflation, la semaine prochaine.

Enfin, la livre remontait légèrement face au dollar et à l’euro, après avoir baissé la veille dans la foulée de la décision de la Banque d’Angleterre (BoE) de maintenir ses taux.

L’institution a revu à la baisse ses prévisions de croissance mais a voulu marteler sa confiance sur l’orientation de l’économie, son gouverneur Mark Carney sous-entendant qu’une remontée des taux devrait avoir lieu cette année.

« Le message de la BoE n’a simplement pas été cru », a analysé M. Hardman, expliquant qu’il faudra une amélioration des données économiques pour éloigner le spectre du scepticisme.

Vers 09H00 GMT, l’or valait 1.323,20 dollars, contre 1.321,60 dollars jeudi à 21H00 GMT.

Le bitcoin valait 8.791,49 dollars, contre 9.092,67 dollars jeudi soir, selon des chiffres compilés par le fournisseur de données financières Bloomberg.

La monnaie chinoise valait 6,3331 yuans pour un dollar, contre 6,3492 yuans pour un dollar jeudi à 15H30 GMT.

Cours de vendredi Cours de jeudi

—————————————

09H00 GMT 21H00 GMT

EUR/USD 1,1925 1,1915

EUR/JPY 130,30 130,35

EUR/CHF 1,1948 1,1953

EUR/GBP 0,8814 0,8815

USD/JPY 109,27 109,40

USD/CHF 1,0020 1,0036

GBP/USD 1,3530 1,3519

bur-ktr/jbo/nas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *