La prudence de Draghi et la progression de Total en soutien du Cac 40, Actualité des marchés

La Bourse de Paris a effacé son repli de la veille alors que la Banque centrale européenne a gardé ses taux inchangés, tandis que Mardio Draghi s’est montré très mesuré durant sa conférence de presse en adoptant un discours équilibre entre prudence et optimisme. La tendance bénéficie également de la progression de Total, consécutive à de bons résultats, tandis qu’à New York, le Nasdaq est dopé par Facebook (+8%) et Amazon (+2%). Ce dernier présentera ses résultats trimestriels à l’issue de la séance américaine.

Un discours mesuré de Mario Draghi

La BCE a confirmé qu’elle poursuivra ses achats d’actifs au rythme de 30 milliards d’euros par mois et ce jusqu’à la fin septembre, voire au-delà si nécessaire. Son président Mario Draghi s’est montré confiant dans les perspectives de l’économie de la zone euro, tout en admettant un certain ralentissement depuis le début de l’année. Il constate par ailleurs que « des risques liés aux facteurs internationaux, y compris la menace d’un protectionnisme accru, sont devenus plus importants ». Il a en outre indiqué que le comité de politique monétaire n’avait « pas discuté de la volatilité du marché des changes », provoquant un bref renforcement de l’euro avant un repli autour de 1,2125 dollar.

A 16h15, le Cac 40 gagne 0,66% à 5.449,26 points dans un volume d’affaires de 1,9 milliard d’euros. Ailleurs en Europe, le Footsie londonien prend 0,22% et le Dax de la Bourse de Francfort 0,45%. A New York, le Dow Jones gagne 0,6% et le Nasdaq Composite 1,4%.

Détente sur le rendement du 10 ans américain

Le marché obligataire donne également des signes d’accalmie, le rendement du T-Bond américain étant repassé sous le seuil des 3% après avoir touché la veille un pic de plus de quatre ans. Alors que la saison des résultats a atteint son rythme de croisière, la question est de savoir si les marchés actions peuvent s’accommoder de taux d’intérêt plus élevés, ce qui rend les investisseurs plus exigeants, tant sur les bénéfices, pour lesquels les attentes sont très élevées, que sur les prévisions. Un défi que Boeing a relevé haut la main, mais dont certaines grandes industrielles comme Caterpillar ont fait les frais.

Safran et Carrefour en tête du Cac 40

Safran progresse de 4% après avoir signé un nouveau record dès l’ouverture. Le motoriste estime qu’il atteindra le haut de ses objectifs annuels de résultats après une hausse de 12% de son chiffre d’affaires au premier trimestre, qui comprend un mois d’intégration de l’équipementier Zodiac Aerospace dont il a pris le contrôle en février.

Carrefour se distingue également. Son accord avec les syndicats sur les licenciements et les fermetures de magasins en France, qui intervient au lendemain de l’annonce d’une alliance avec Système U, montre que le PDG Alexandre Bompard est « rapide et efficace » pour résoudre les problèmes, soulignent les analystes de Bernstein.

Total est soutenu par des résultats en nette hausse au titre du premier trimestre 2018, tirés par le rebond confirmé des prix du pétrole, et a fait savoir qu’il devrait dépasser son objectif de production après un début d’année « record » en la matière.

Orange profite de la confirmation de l’ensemble de ses objectifs pour 2018 après une hausse de ses résultats au premier trimestre, portés par la progression de ses revenus en France, son marché historique, pour le quatrième trimestre consécutif. Jefferies réitère d’ailleurs sa recommandation d’achat sur le titre.

Parmi les notes d’analystes, Barclays a entamé la couverture d’Ubisoft à « surpondérer » avec un objectif de cours de 90 euros. JPMorgan a relevé Tarkett de « neutre » à « surpondérer ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *