Francfort en hausse aprs Wall Street et la BCE (Dax +0,78%)

Francfort (awp/afp) – La Bourse de Francfort a ouvert vendredi en hausse, le Dax gagnant 0,78%, tiré par une forte hausse de la Bourse de New York et une baisse de l’euro face au dollar après une réunion de la Banque centrale européenne.

Vers 07H25 GMT, l’indice vedette prenait 96,89 points à 12.597,36 points, tandis que le MDax des valeurs moyennes évoluait en hausse de 0,28% à 25.860,64 points.

« Le président de la BCE Mario Draghi est notamment responsable de la détente sur les marchés », commentent les analystes d’AxiTraders.

La Banque centrale européenne a brossé jeudi un tableau assombri fait de « modération » de la croissance et d' »aggravation » des menaces protectionnistes, pour s’abstenir de toute indication sur l’abandon de son vaste soutien à l’économie.

« Les déclarations sceptiques de la BCE sur la conjoncture en zone euro ont pesé sur l’euro, et reconfirmé aux investisseurs qu’il ne fallait pas craindre une augmentation prochaine des taux d’intérêt en Europe », ajoutent les experts.

M. Draghi a cependant souligné que la conjoncture demeurait « cohérente avec une expansion large et solide » et que la BCE restait « confiante » dans les chances de voir l’inflation rejoindre à moyen terme son objectif.

Du côté des valeurs, Daimler était recherché (+1,12% à 65,76 euros) après la publication de ses résultats du premier trimestre. Le constructeur automobile allemand affiche sur l’exercice un bénéfice net part du groupe en baisse de 11,1%, à 2,27 milliards d’euros. L’entreprise prévoit une légère hausse du bénéfice d’exploitation, alors qu’elle s’attendait jusqu’à présent à un Ebit à peu près stable.

BASF prenait 1,11% à 85,54 euros et Bayer 0,68%, à 98,00 euros. Bayer va lui vendre pour environ 1,7 milliard d’activités agrochimiques supplémentaires, pour faciliter ses épousailles avec l’américain Monsanto, ont annoncé jeudi les deux groupes.

Lufthansa continuait de baisser (-0,29 à 24,13 euros) après avoir déjà fini en baisse de plus de 5% jeudi. La compagnie allemande a réduit sa perte nette au premier trimestre, confirmant ses objectifs financiers, mais a revu à la baisse ses prévisions d’offre en raison du retard de livraison de certains avions Airbus.

ys/esp

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *