Assiste-t-on à la plus forte hausse d’investissements étrangers depuis 10 ans ?

Le Vrai Faux de Géraldine Woessner : le gouvernement qui célèbre l’attractivité de la France.

Le ministre de l’Économie est très fier de ce résultat, qu’il claironne depuis début avril.

Depuis plusieurs mois, grâce à une confiance retrouvée, les investissements étrangers ont augmenté de manière très importante. Plus forte hausse depuis 10 ans.

On constate la plus forte hausse d’investissements étrangers depuis 10 ans. Vrai ou Faux ?

C’est très exagéré car l’indicateur qu’utilise le ministre de l’économie, ne mesure pas l’argent qui a été investi mais le nombre de projets d’investissement déclarés : on l’a mis en place il y a 17 ans, pour évaluer l’impact des investissements en terme d’emploi. C’est l’agence Business France qui l’établit, à partir des annonces des groupes étrangers : projets d’extension, de maintien d’activité, de création de filiale, mais l’argent investit pour porter ces projets n’est même pas déclaré, elle ne le recense pas : donc ce qu’on peut dire, c’est que le nombre de projets l’an dernier, est le plus élevé jamais enregistré, il y en a eu 1300. Qu’ils correspondent au maintien ou à la création de 33 000 environ c’est le même nombre qu’en 2015, exactement, même s’il y avait moins de projets et ce chiffre évolue peu globalement il oscille autour de 30 000 depuis près de vingt ans.

Donc à partir de cela, on ne peut pas affirmer que l’investissement repart. Il faut regarder d,autres sources. La plus précise vient de la banque de France, qui recense toutes les déclarations d’investissement direct d’un montant supérieur à 15 millions d’euros. Selon ses derniers chiffres, ces investissements ont atteint 44 milliards en 2017, contre 41 en 2015 donc OUI, l’attractivité de la France s’améliore : mis elle pondère, hein ces mouvements s’inscrivent dans une tendance globale de reprise dans le monde entier, et surtout ils sont loin de compenser l’argent qui sort de France, celui que nos entreprises investissent à l’étranger.Le solde pour la France, reste négatif, et depuis des années.

Est-ce qu’on peut voir, dans cette relance, un effet Macron ?

On le voit clairement dans les sondages d’opinion. Les entreprises étrangères sont intéressées, plus confiantes dans les capacités de la France à redresser ses finances, à réformer sa fiscalité, son marché du travail mais cela ne se traduit pas encore dans les faits d’autant plus que la répartition réelle des investissements que je vous ai cités, on la connaît mal. Quelle part de ces montants passe par la France en Transit, relève de fusions, d’une simple émission de titres, on ne sait pas, le nombre d’emplois offerts en France par des entreprises étrangères est plutôt en déclin. Il a baissé de 100 000, selon l’Insee, depuis 2003.

En fait, ce qu’on peut retenir, c’est qu’en dehors des années de crise, ces flux d’investissements sont restés plutôt stables. Le stock en revanche, détenus en France par des entreprises étrangères est élevé, il représente 28% de notre PIB cela veut dire qu’une partie de notre valeur ajoutée, de la richesse que l’on produit, n’est pas investie, elle re-part à l’étranger et comme notre industrie décline, que notre balance commerciale est dans le rouge, même les services se dégradent, que la France perd des parts de marchés à l’export… Et bien ces déséquilibres nourrissent le besoin de capitaux étrangers. Il en faut toujours plus pour se financer.Donc ces investissements qui rebondissent un peu, sont une bonne nouvelle, mais ils sont très loin de combler ce déséquilibre qui reste essentiellement structurel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *