Pour soutenir les PME au Liberia : la BAD injecte 20 millions de dollars

Abidjan, Côte d’Ivoire, le 17 mai 2018 – Après une alternance pacifique réussie au sommet de l’Etat, qui pourrait même inspirer d’autres pays du continent, le Liberia peut se réjouir d’une autre bon nouvelle : le conseil d’administration de la Banque africaine de développement a approuvé le 16 mai 2018 à Abidjan, en Côte d’Ivoire, l’octroi d’un prêt de 20 millions de dollars américains (EU) destinés à assurer le financement de petites et moyennes entreprises (PME) au Liberia.

Le prêt sera réparti entre la Liberian Bank for Development and Investment (LBDI), la International Bank of Liberia Limited (IBL) et la Afriland First Bank Liberia Limited, trois des principales institutions bancaires du pays, qui auront ainsi les moyens adéquats pour financer les opérations commerciales au Liberia.

Il comprend une enveloppe mixte associant crédits financiers et non financiers, à partir desquels la Banque africaine de développement fournira aux trois banques des fonds et un mécanisme de garantie susceptible de convaincre les banques internationales d’étendre des lignes de confirmation aux banques locales libériennes.

Le manque d’opportunités de financement pour les transactions commerciales au Libéria a pénalisé la croissance économique du pays, en particulier son secteur de l’agriculture qui est fortement dépendant de l’importation de matériel agricole et d’engrais.

Nouvelles lignes de crédit

Cette situation a également affecté les activités du secteur manufacturier, qui est très dépendant des importations de matières premières (les biens intermédiaires) et de biens d’équipement (les machines et pièces de rechange).

La facilité de 20 millions de dollars EU permettra par ailleurs d’obtenir des financements pour les opérations commerciales à court terme et d’accroître la capacité des banques libériennes à fournir des liquidités aux activités des petites et moyennes entreprises.

Le soutien de la Banque stimulera le développement des secteurs de l’agriculture, des services, des manufactures et de la construction et donnera également confiance aux banques internationales, en les encourageant à fournir plus de lignes de crédit aux banques libériennes.

 Le projet est aligné sur deux des cinq priorités stratégiques de la Banque dites High 5 Nourrir l’AfriqueIndustrialiser l’Afriquetout comme il apporte une valeur ajoutée à la stratégie de la Banque pour le développement du secteur financier. En effet, il va favoriser un accès plus accru et plus consistant des PME aux finances.

A terme, la facilité devrait bénéficier aux PME libériennes des secteurs clés tels que l’agriculture, l’agro-industrie ainsi que les bâtiments et travaux publics (BTP).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *