Le point sur la communauté de communes Neste-Barousse – 18/05/2018

René Marrot, le président de la communauté de communes Neste-Barousse./ Photo Christine Tellier.

René Marrot, le président de la communauté de communes Neste-Barousse./ Photo Christine Tellier.

Après le vote du budget, René Marrot, le président de la Communauté de communes Neste-Barousse (CCNB), présente les principaux projets pour ce secteur ainsi que la fiscalité.

René Marrot, tout d’abord, où en est l’activité, notamment touristique, en Neste-Barousse ?

Dans le domaine touristique, la fréquentation à la piscine écologique des Ocybelles s’est élevée à 2.886 entrées. Le temps peu favorable a fortement diminué le nombre de baigneurs par rapport à l’exercice précédent.

Le site des grottes de Gargas est en pleine expansion. Près de 20.000 visiteurs sont venus et principalement des scolaires.

L’ouverture du restaurant Paléo, avec un nouveau gérant, apporte pleine satisfaction.

Sur la dernière saison (à cheval sur deux exercices comptables) la fréquentation à la station de Nistos-Cap Neste a été de 8.365 skieurs. L’enneigement supérieur au précédent hiver a permis une progression de la clientèle. La nouvelle direction et les agents déjà en place ont parfaitement répondu aux exigences d’accueil mais aussi de sécurité, indispensables pour l’exploitation du site. D’importants travaux de rénovation du bâtiment ont été nécessaires.

Nistos-Cap Neste a fait l’objet d’une nouvelle convention d’exploitation avec les représentants du Syndicat des montagnes et forêts de Nistos et aussi d’un accord avec la commune d’Ilhet pour l’utilisation du manteau neigeux sur son territoire.

Depuis février dernier, la route de Cap Neste est entrée dans le domaine de la voirie départementale sur le territoire administratif de Nistos.

Ces sites touristiques contribuent au développement économique des vallées. Même si les équilibres financiers ne sont pas assurés, leurs soutiens permettent de maintenir des emplois locaux et de conforter une activité commerciale et artisanale bien précieuse.

Quid de la zone PPI à Saint-Laurent-de-Neste ?

Au début de l’année 2017, 9 entreprises étaient présentes sur le site. 4 nouvelles entreprises sont venues en cours d’année ;

3 CRB : informatique ; Krimax Services : services de nettoyage ; Ogoxi : informatique et services environnementaux, et Taxi des étoiles : transport de personnes. En fin d’année 2017, la CCNB a installé le FABLAB dans les locaux de la zone PPI. À l’heure actuelle, près de 100 personnes travaillent sur ce site.

Où en sont les finances ?

Des compétences nouvelles ont été exercées par la nouvelle collectivité avec une prise en compte par les budgets de la communauté de communes : la compétence SDIS, les charges des gymnases, des agents de l’office de tourisme unifié, du responsable d’exploitation de la station de Nistos…

La suppression des emplois aidés par l’État et la fin d’agents mis à disposition ont largement contribué au déséquilibre budgétaire constaté sur les comptes administratifs (-126.000 €).

Ces comptes, ainsi que les comptes de gestion de M. le receveur, ont été votés à l’unanimité.

Les budgets primitifs 2018 ont été construits avec rigueur pour limiter la pression fiscale, compte tenu des résultats antérieurs, de la faible DGF de l’État, des nouvelles compétences dont la Gemapi (Gestion des milieux aquatiques et protection des inondations) obligatoire, et de la compétence périscolaire, enfance jeunesse, sur tout le territoire. En effet, depuis le 1er janvier dernier, la communauté de communes a intégré cette compétence dans ses statuts. De ce fait, les communes disposant d’une école publique sur leur territoire n’auront plus cette charge financière qui est donc transférée à la communauté de communes (estimée à 160.000 €). Il s’agit là du même mécanisme qui avait transféré en 2017 les charges communales du SDIS (128.000 €) vers le budget communautaire…

Quels sont les taux de fiscalité pratiqués ?

Les taux d’imposition 2018 ont été adoptés à l’unanimité moins une voix et une abstention avec TH : 8,28 % ; FB : 4,73 % ; FNB : 26,77 % ; CFE : 15,17 %. Les budgets annexes ont été votés à l’unanimité, le budget principal adopté par 40 voix pour, 5 contre, 2 abstentions.

Quels sont les principaux projets de la CCNB ?

Les charges d’investissement sont limitées aux projets déjà programmés comme la rénovation des sentiers de randonnées et les pistes cyclables. Également, l’étude du Plan local d’urbanisme intercommunal (PLUI) a été inscrite pour la deuxième année. Le PLUI permettra à terme de définir l’utilisation de l’espace (pour une dizaine d’années) jusqu’au niveau des parcelles communales.

La rénovation et la mise aux normes des bâtiments communautaires de Cap Neste et des zones d’activité, le renouvellement de l’éclairage aux grottes de Gargas, le renouvellement de matériel à Nesploria@, l’étude sur les réseaux chaleur, une étude sur le thermoludisme, les projets e-sécurité et le projet e-forêt avec la communauté de communes du plateau de Lannemezan, ont été inscrits sur les budgets, tout comme une nouvelle étude pour un aménagement touristique au Prat de la Moule, le projet initial ayant été abrogé par les membres de l’assemblée.

Votre conclusion

La CCNB poursuit son chemin avec l’objectif premier d’être au service des populations locales sur l’ensemble du territoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *