Financement des universits – Une politique qui ne rpond pas aux attentes

Class dans : Les affaires
Sujets : Nouvelles – Monde du travail, Plaidoyer (politique)

MONTRAL, le 17 mai 2018 /CNW Telbec/ -La nouvelle politique de financement des universits dpose aujourd’hui par le gouvernement libral ne permettra pas de rpondre aux attentes.

La ministre responsable de l’enseignement suprieur a fait fi de nombreuses recommandations largement partages par la communaut universitaire. Rappelons que les travaux ont t effectus dans la plus grande opacit頻 a dplor d’entre de jeu, Vronique De Sve, vice-prsidente de la CSN.

La nouvelle formule de redistribution ne permettra pas de rduire la concurrence entre les tablissements pour attirer davantage de clientles. Le montant des subventions repose encore trop sur le nombre d’tudiants sans compter l’apport financier que procurera l’effectif des tudiants internationaux. Le sous-financement du rseau va continuer accentuer les iniquits du modle de financement, a prcis MmeDe Sve. Une des faiblesses du financement bas sur le nombre d’tudiants quivalent temps plein est qu’il ne tient pas compte des caractristiques de l’effectif tudiant. cet effet, nous dplorons que les critres n’aient pas t modifis pour mieux tenir compte des cots associs aux services offerts aux tudiants temps partiel, qui sont de plus en plus prsents dans les universits.

Du ct de la Fdration nationale des enseignantes et des enseignants du Qubec, on s’oppose notamment la libralisation des droits de scolarit et ce que les tudiantes et les tudiants internationaux permettent le dsengagement de l’tat dans le financement de l’enseignement suprieur. Nous nous opposons la drglementation des droits de scolarit pour les tudiants internationaux qui sont plus que jamais perus comme une source de financement additionnel. L’accueil d’tudiants internationaux doit s’inscrire dans une qute d’enrichissement culturel et intellectuel et non dans une vision utilitariste ou de dsengagement financier de l’tat a prcis pour sa part Jean Murdockprsident de la FNEEQ-CSN.

Pour sa part, la Fdration des professionnles note que si certains lments de la nouvelle politique apparaissent positifs, d’autres inquitent. Pour nous, le soutien accru aux tablissements de petite taille et la rduction du nombre d’allocations spcifiques semblent intressants. Toutefois, les mandats stratgiques qui permettront un financement bas sur l’atteinte de cibles convenues entre le gouvernement et les universits soulvent, chez nous, des craintes. Cela ressemble trangement des contrats de performance qui orienteront la ralisation de la mission des universits et le dveloppement des programmes a conclut Ginette Langloisprsidente de la FP-CSN.

propos
Fonde en 1921, la CSN regroupe plus de 300?000 travailleuses et travailleurs runis sur une base sectorielle ou professionnelle dans huit fdrations, ainsi que sur une base rgionale dans treize conseils centraux, principalement sur le territoire du Qubec.

LaFdration nationale des enseignantes et des enseignants du Qubec-CSNregroupe quelque 35?000 membres dans 46 cgeps, 39 tablissements privs et 13 syndicats d’universit.

La Fdration des professionnles de la CSN compte plus de 8?000 membres, principalement dans les secteurs de la sant, des services sociaux et de l’ducation, notamment des professeurs et des professionnel-les d’universit.

SOURCE Fdration nationale des enseignantes et des enseignants du Qubec (FNEEQ-CSN)

Ces communiqus peuvent vous intresser aussi

Communiqu envoy le 17 mai 2018 17:36 et diffus par :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *