Opportunités et défis pour les banques marocaines en Afrique: CDG Capital prononce son discours

0
68
Opportunités et défis pour les banques marocaines en Afrique: CDG Capital prononce son discours

Faits saillants de CDG Capital l'mesure d'user de authentiques segments de marché pécuniaire dynamiques, y admis le subvention immobilier, paragraphe parmi lerche Les banques marocaines ont énormément d'prise.

Le mode pécuniaire en Afrique est en empli élan. Le prude, en anormal parmi le sud du Sahara, affirme des opportunités monumentaux aux origines bancaires locaux et étrangers. De nombreuses banques internationales se sont établies au période continental. Les âmes marocaines ont conçu cette occasion. Trois grands origines du origine caissier citoyen se sont tournés alentours l’Afrique. Les banques Attijariwafa Bank, BMCE Bank of Africa et Central People's Bank couvrent désormais une vingtaine de état africains qui conquièrent une section de marché importante, ou bien 27,8% parmi la province de l'Union bon marché et budgétaire ouest-africaine (UEMOA). ).

Une alinéa importante car divergents origines occidentaux ont bouge à elles interprétation à l’Afrique. Les banques marocaines de la province UEOMA sont en acompte sur à eux concurrents en termes de agrandissement et de efficience. Les filiales marocaines ont même un rapport caissier des nécessaires propres (ROE) d’entour 17,3%, afin 13,3% pour les banques des état où les banques marocaines sont situées en Afrique, 14,3% pour les banques et les banques occidentales et 11, 2% pour les banques panafricaines. Positionnement conservé fondamentalement désinvolture à l'amélioration des taxes. CDG Capital le constate parmi sa dernière cahier sur les opportunités et les défis que l’Afrique affirme aux banques marocaines.

CDG Capital remet en gêne cette étudié sur la ressort des banques marocaines à attester la agrandissement de à elles constat et à venir une efficience immuable parmi à elles état d'racine en Afrique. L’achèvement est de escrimer le barreau de prix convaincu les âmes bancaires marocaines parmi le concordance performant en Afrique et de apprécier si à elles crue au période logement est sinon aventureux. "Dans les années à venir, nous pensons que le secteur bancaire africain doit continuer à offrir un potentiel considérable. Le taux de pénétration reste même très faible, la rentabilité est assez élevée et la concurrence sur certains marchés reste peu développée"pouvons-nous arracher des conclusions de cette enquête?

CDG Capital souligne l'mesure d'dominer de authentiques segments dynamiques du marché pécuniaire, en anormal le subvention de l'immobilier, paragraphe parmi lerche les banques marocaines possèdent une prise redoutable. À ce paragraphe s’ajoutent les infrastructures publiques et les technologies financières. De même, la enfance de synergies plus d'changées acteurs des marchés financiers offrirait des perspectives de agrandissement intéressantes et une agrandissement à voie et énorme issue. "Les moteurs de la croissance sont donc loin d'être épuisés sur ce marché prometteur et stratégique pour le développement des économies africaines", on peut déchiffrer parmi ce analogie.

Pour économiser sur ce virtuel, CDG Capital recommande aux banques de fixer à elles balistique de agrandissement en investissant surtout parmi les travailleur humaines et techniques et en associé infatigablement au amélioration des systèmes bancaires territoriaux et régionaux, total en mentionnant les autorités de détachement. réglementations, indispositions prudentielles et fondation binaire. L’achèvement est de rallier la créance des investisseurs cosmopolites et de surtout attester la conception des justes de aggravation du prude africain.