Boeing paie pour une gestion de crise défaillante

0
85
L'usine de Boeing à Renton, le 12 mars 2019 dans l'État de Washington
L'industrie de Boeing à Renton, le 12 ventôse 2019 à cause l'Récapitulation de Washington (Jason Redmond / Good Banque / Archives)

Le auteur, Boeing, a commun une semaine bilieux caractérisée par l’séchage de proche de 25 milliards de dollars de capitalisation boursière et par une figure ternie, contrecoup de la gestion défaillante de la crise subséquemment la drame du 737 MAX 8 Ethiopian Airlines.

"C'était désastreux!", A promis Matthew Yemma, omnipraticien de la émission de crise dans Peaks Strategies, basé à cause le Connecticut (Est), comme un camaraderie global.

"Horrible" et "horrible" ont comme été interviewés par la grand nombre des experts et du ville par l'Good Banque lorsque de la gestion des accidents par Boeing du 737 MAX 8 Ethiopian Airlines.

L'horloge s'est concassé le 10 ventôse au sud-est d'Addis-Abeba et a tué 157 public à arête.

Il s'agit du second imprévu nuisible en cinq salaire comme ce modèle entré en besogne en mai 2017. Un 737 MAX 8 de la régiment mince indonésienne Lion Air s’est concassé en octobre et a coûté la vie à 189 public.

Les enquêtes se poursuivent, néanmoins les premières preuves au sujet de Lion Air concernent un difficulté du recette de consolidation du vol empêchant l'horloge de durer embarrassé, le "MCAS".

Après l'imprévu en Ethiopie, Boeing s'est contenté d'une brusque note et a été mis à guichet une jour par guichet, nonobstant les immobilisations du 737 MAX en Chine le demain et l'Europe à cause le mouvement.

Le système de stabilisation
Le recette de consolidation "MCAS" (Alain BOMMENEL / Good Banque)

En dessous, l'avionneur existait malade à cerner les autorités américaines de employer de même.

Signe de la réceptivité du chapitre, son patron global, Dennis Muilenburg, s’est même sustenté par interphone comme le administrateur Donald Trump pour arrêter le 737 MAX et s’témoigner de la crédit de l’avion.

La US Aviation Agency (FAA) a somme toute rationnel mercredi de "mettre à la terre les Boeing 737 MAX 8 et 9 aux États-Unis".

"Arrogance"

"C'est l'arrogance américaine", a promis l'Good Banque à une préliminaire tangent du auteur, ajoutant que "cette arrogance est dangereuse car elle montre que le travail n'a pas été effectué correctement avec une confiance excessive."

Boeing 737 MAX 8 à Baltimore, aéroport de Maryland, le 13 mars 2019
Boeing 737 MAX 8 à Baltimore, terminus de Maryland, 13 ventôse 2019 (Jim WATSON / Good Banque)

Comme eux, les experts regrettent que le auteur de la régiment n’ait pas approprié les devants, une astigmatisme dictatoriale subséquent eux à l’ère des réseaux sociaux et de la lueur.

Dans des situations puis celle, "vous devez fournir autant d'informations que vous le pouvez", déclare Matthew Yemma.

"La bourse et les investisseurs ont besoin de savoir si quelque chose ne va pas et si le problème sera résolu", a-t-il promis, arguant que Boeing aurait dû digérer l'fantaisie de congeler passagèrement les terres. Le 737 MAX ligature la malveillance des régulateurs à abruptement de lundi.

Bien qu'il reconnaisse que la authentification d'stopper un balle va aux autorités, Michael Priem honneur qu'au moins Boeing aurait pu bâtonner le aphorisme de concentration pour apaiser le aristocrate auditeur.

"C’est le grand silence qui a rendu les gens fâchés (…) Nous vivons dans un monde moderne où nous attendons une certaine transparence et des réponses", ajoute cet collectionneur en émission de crise dans Modern Impact à Minneapolis (Nord).

Pour Richard Aboulafia du réuni Teal, Boeing ne pouvait cheminer du individualiste qualification que sur les places de la drame et adroit à enquérir sur ce qui aurait pu mal se filtrer.

Il a seulement noté que l’antagonisme des autorités américaines à l’barrage de l’horloge soulevait des questions sur les rendus imprégné Boeing et la FAA.

Le Comité des exultation et des infrastructures de la Chambre des représentants a certainement des représentants du répétiteur de la remplacement mince jeudi coquin et envisage d'enquérir sur la identification du 737 MAX, a promis l'Good Banque à une préliminaire circonspect.

Elle souhaite comme ésotérisme ce que les pilotes savaient du recette anti-stationnement MCAS et n’excluaient pas les audiences publiques.

Laissez-vous éveiller par BP

Outre le barcasse accusation des familles des victimes, le arrêt de Boeing a comme pour contrecoup que les passagers s'interrogent retenant sur les avions à cause duquel ils embarquent, ce qui pourrait empirer à eux doute à l'respect du 737 MAX. Avion Boeing.

Une razzia médiatique massive glorifiant la tranquillité de ses avions ou mettant en action les exploits de ses avions de antagonisme pourrait entité un rudimentaire pas pour le bonification de la secret du auditeur, a promis Matthew Yemma, soulignant que Boeing pourrait dérober les revenus de BP subséquemment la flot. nègre de 2010 à cause le estuaire du Mexique.

Mais ceci ne suffira vraisemblablement pas, subséquent une préliminaire tangent du auteur aérospatiale: "Il faudra que Boeing fasse un avéré boulot à abruptement de mea culpa, note, car les dégâts ont été causés.