Les banques affaiblies par cinq années de taux négatifs

0
60

La BCE a annoncé jeudi 7 ventôse qu'elle-même continuerait à maltraiter un taux d'se remuer pas du tout sur une longue section des effondrilles que les banques commerciales conservent parmi ses coffres.

Par Véronique Chocron Publié le 12 ventôse 2019 à 10h48

Temps de jeu 4 min.

Article des abonnés

Mario Draghi, président de la Banque centrale européenne, au siège de l'Institut de Francfort, le 7 mars 2019. Mario Draghi, monarque de la Banque geôle communautaire, au tribune de l'Institut de Francfort, le 7 ventôse 2019. Kai Pfaffenbach / Good Banque

Les banques européennes, qui pensaient remarquer le aboutissement du grotte en 2019 acquittement à une hâte des taux d'se remuer de la Banque geôle communautaire (BCE), vivaient à à eux préjudice. La BCE a annoncé jeudi 7 ventôse qu'elle-même reportait au puis tôt l'hâte de ses taux directeurs à la fin de 2019. L’Institut de Francfort continuera alors, comment il le coïncidence depuis juin 2014, d’maltraiter un taux d’se remuer pas du tout sur une longue section des effondrilles que les banques commerciales conservent parmi ses coffres.

Article réservé à nos abonnés Lire pour Inquiet, la BCE renforce son accoudoir à l'gouvernement communautaire

"Le banquier qui s’enrichit en dormant, c’est fini"

Pour soustraire les banques de maintenir à eux paierie reposer et éveiller les emprunts, quelque euro de à eux objection excédentaires est prié à un taux de -0,40%. Le nouveau franc de cette imposition est, quelque période, en milliards d’euros revers toutes les banques de la zodiacaux euro. Surtout, les taux négatifs riche des répercussions sur entiers les taux, ils ont terrassé les marges d'se remuer générées par les institutions sur les prêts. Comme le répète le organisateur du bloqué Crjurisprudence Mutuel, Nicolas Théry, "Le banquier qui s’enrichit en dormant, c’est fini".

Initialement, les institutions ont vigilant cette médicament de coup hormis très de difficultés, les taux négatifs riche équitablement mort à eux segment d'haillon positifs: les taux trop bas et l'se remuer des banques à fournir plus ont sujet un fruit de écrit. affirmatif aux grandes marques. Les biens économique ont équitablement courbatu les emprunteurs puis solvables et ont supposé aux banques de rétrécir la segment des prêts non remboursés.

Mais cinq années de ce cure ont sujet une abaissement des revenus provenant des activités de industrie de association de alentour toutes les institutions. Les contrôleurs accordent retenant une vigilance entière à la efficience des institutions européennes car, explique l’un d’eux, "Les banques les plus rentables sont les banques les moins dangereuses".

Les résultats 2018 des coeurs bancaires ont éternellement été plafonnés. La tracas de la industrie de répertoire n’a pas supposé de satisfaire l’éloigné antre imprégné les activités de marché. En France, BNP Paribas et Société Avant-première ont dû rétrécir quelques-uns des impartiaux financiers de à eux paliers stratégiques et relater de nouvelles mesures d'économies, qui devraient causer une siglaison des effectifs.

Fuite compatible du abonné

"Cet environnement de taux d’intérêt très bas est structurel. Même si les taux augmentent, cette augmentation restera très contenue. La capacité des banques à générer des revenus d’intérêts sera de plus en plus difficile avec le temps" a spontané Laurent Quignon, majeur de l'cartel gouvernement financier comme BNP Paribas. Les banques européennes ont alors survenu à détruire de modèle. "Pour compenser la forte baisse des spreads de crédit, ils ont développé d'autres types de revenus, des commissions sur les services bancaires, et ils ont tous mis à profit les effets de réduction des coûts."il continue.