Tribune: Y a-t-il un capitalisme africain?

0
58

Propriété foncière

L'un des premiers domaines d'expansion du capitalisme en Afrique a été le secteur agricole, avec des régimes fonciers qui, en pratiquant l'agriculture d'exportation, sont devenus un capitalisme agricole dominé par des sociétés et des sociétés privées européennes. public ou parapublic. Pour cela, les États africains postcoloniaux ont dû mettre en œuvre d'importantes réformes agraires qui constituaient néanmoins une révolution culturelle majeure par rapport aux traditions africaines qui rendent le pays sacré et ne reconnaissent aucune valeur marchande.

L'entreprise

C’est un terme qui donne lieu à de nombreuses confusions, même au-delà des frontières africaines, puisque même en France, l’INSEE utilise parfois le caractère lucratif comme seul critère discriminant pour compter le nombre d’entreprises, au risque d’assimiler l’activité d’un artisan celui d'une multinationale. Mais la société est une organisation plus complexe, qui repose sur un équilibre entre ceux qui apportent le capital et ceux qui, par leur compétence et leur autorité, développent son potentiel.

<p class = "canvas-atome-canvas-text Mb (1.0em) Mb (0) – sm Mt (0.8em) – sm" type = "text" content = "Nous devons également mentionner cet" africapitalisme "de magnats Les Nigérians qui se sont construits dans le secteur bancaire ou autour de grands conglomérats industriels, même si ce capitalisme n'est pas vraiment représentatif. Le tissu économique des pays d'Afrique subsaharienne est constitué de très petites activités, généralement dépourvues de structure organisationnelle et ne faisant pas appel à la comptabilité. C'est ce que l'on appelle communément le secteur informel, un secteur qui représente entre 50 et 90% de la richesse nationale des États africains. "Data-reactid =" 15 "> Cet" africapitalisme "de magnats Les Nigérians qui se sont construits dans le secteur bancaire ou autour de grands conglomérats industriels, même si ce capitalisme n'est pas vraiment représentatif. Le tissu économique des pays d'Afrique subsaharienne est constitué de très petites activités, généralement dépourvues de structure organisationnelle et ne faisant pas appel à la comptabilité. C'est ce que l'on appelle communément le secteur informel, un secteur qui représente entre 50 et 90% de la richesse nationale des États africains.

Crédit

Le crédit est certainement le parent pauvre du capitalisme en Afrique subsaharienne. Dans la zone Franc CFA, par exemple, les banques sont soumises à des contraintes réglementaires (telles que le

<p class = "canvas-atome-canvas-text Mb (1.0em) Mb (0) – sm Mt (0.8em) – sm" type = "text" content = " (…) Lire la suite sur La Tribune.fr "data-reactid =" 18 "> (…) Lire la suite sur La Tribune.fr