Bilan de la Bourse du 11 mars: le CAC propose un rebond technique mais il faut faire preuve de prudence avant le vote sur le Brexit

0
59

La semaine commence en vert avec un CAC 40 qui gagne 0.66% à 5265 points. Cependant, il y a encore de la prudence sur le marché à quelques heures d'un nouveau vote sur le brexit.

Après un premier rejet en janvier, la Chambre des communes aura l'occasion pour la deuxième fois de ratifier l'accord conclu par Theresa May avec l'Union européenne sur le Brexit. Cependant, le risque d'un vote défavorable reste élevé et l'hypothèse la plus probable est la prolongation du délai visé à l'article 50, qui permettra à un pays de quitter l'Union européenne. Sur le plan économique, la Banque de France a abaissé ses prévisions de croissance pour le premier trimestre 2019 en France et prévoit désormais une croissance de 0,3% sur les trois premiers mois de l'année, contre + 0,4% auparavant.

Du côté des valeurs, le secteur bancaire a retrouvé son élan après avoir été perturbé après la réunion de BCE, qui a réduit les perspectives de croissance pour la zone euro et annoncé un nouveau programme de soutien à l'économie. La Société Générale a rejoint le CAC40 avec + 4,17% et le Crédit Agricole avec + 2,7%.

Korian se termine en vert alors que le bureau d’analyse de Berenberg commence à suivre les titres du directeur français de la maison de repos avec une recommandation d’achat et un objectif de prix de 44 euros.

Inversement, Safran est victime du krach boursier du Boeing 737 Max 8 Ethiopan Airlines. Dans le cadre de sa coentreprise avec General Electric, le fournisseur d’équipements aéronautiques est bien le fournisseur du moteur LEAP-1B utilisé dans cet avion.

Au SBF 120, Genfit bénéficie de l’approbation par la FDA, la US Health Authority, du protocole d’essai clinique de phase 2 pour l’élafibranor chez les enfants NASH.
Renault a augmenté de 2,69% à 58,68 euros avant la tenue d'une conférence de presse de tous les dirigeants des membres de l'alliance Renault-Nissan-Mitsubishi.

Elis, spécialiste de la blanchisserie industrielle, est de retour sur la route après avoir été sanctionnée par le marché en raison de perspectives timides, tandis que le secteur défensif, tel que L'Oréal et Pernod Ricard, figure au bas de la liste. emballage.