Paris: nouveau record 2019, l'activité commerciale américaine rassure

0
62

(Good Banque) – C’est finalement l’avancée qui règne après plusieurs heures de consolidation à plat: le CAC40 (+ 0,2%) s’achève quasiment en début de journée, à 5,297.

C'est un nouveau record de clôture annuel et le bénéfice annuel est de + 12%.

Wall Street, qui a rouvert légèrement, a retrouvé son équilibre et les scores semblent être complètement gelés depuis 16H: les 3 indices américains font apparaître des différences positives ou négatives inférieures à 0,05% au cours de la session suivant la publication du 2 nouvelles & # 39; stats & # 39; aux États-Unis, plutôt positif (secteur tertiaire et immobilier) selon la réaction du marché.

Les marchés européens ont également bien fermé la journée: l'Euro-Stoxx50 lutte toujours avec + 0,3% à 3 326 (autre record annuel) et la hausse est nettement supérieure à celle de la Manche, le FT-100 enregistrant un score supérieur à 0,7%.

Selon les chartistes, l'élan à la hausse reste intact sur le marché parisien, même s'ils mettent en garde contre un excès d'optimisme après un bénéfice de 12% depuis fin 2018.

Les opérateurs ont déclaré mardi matin limiter leurs initiatives à 48 heures de la réunion de la Banque centrale européenne prévue jeudi, malgré l'espoir que Mario Draghi répète sa stratégie visant à maintenir un taux zéro pour la politique et confirme le souhait de la BCE soutenir la croissance, également via un TLTRO.

Des retards sur Wall Street (& # 39;) avec des doutes sur l'avancement des négociations entre la Chine et les Etats-Unis: les investisseurs s'inquiètent de la durée des discussions entre Washington et Beijing, qui pourraient durer jusqu'au 27 mars (selon # 39; WSJ & # 39;).

Le marché a appris l'indice définitif IHS Markit de l'activité de services aux États-Unis cet après-midi, qui était de 56 en février, en hausse par rapport à février (54,2) mais inférieur aux attentes des analystes (56,2).

L'indice ISM – calculé par le gouvernement américain – est plus positif, avec un rebond de + 3Pts, de 56,7 à 59,7 (contre 57,2 prévu).

Les ventes de maisons ont augmenté de 3,7% à 621 000 contre 605 000, mais après une forte révision à la baisse du mois précédent (de 657 000 à 599 000): en d’autres termes, elles sont relativement stables.

Les opérateurs disposaient ce matin des chiffres définitifs d'IHS Markit pour les services & # 39; services & # 39; en zone euro: l'indice PMI est attendu à 52,8 contre 51,2 en janvier. En France, l'indice se situe à 50,2 en février après 47,8 en janvier.

"Le secteur des services a assez bien résisté récemment, tandis que l'industrie manufacturière était le maillon le plus faible du monde", ont déclaré ce matin des économistes de la Danske Bank.

En ce qui concerne les titres, Total annonce la signature des accords définitifs avec Novatek portant sur une participation directe de 10% du capital de Total dans Arctic LNG 2. Il s’agit d’un important projet de gaz naturel liquéfié dans la péninsule de Gydan. en Russie.

Les actions d'Eurofins Scientific ont perdu 10% à la bourse de Paris après la publication des comptes annuels qui indiquaient un ralentissement de la croissance au dernier trimestre de 2018. Le groupe limite également ses acquisitions.

La table ronde Aéroports de Paris (ADP) suscite les vœux des institutions publiques. Les départements d’Ile-de-France seraient intéressés à participer, avec l’aide du groupe français de capital-investissement Ardian.

Pour mémoire, le capital d'ADP est actuellement contrôlé par l'État français, qui envisage une privatisation récemment contestée au Sénat, sachant que le groupe privé Vinci et l'exploitant d'aéroport public néerlandais Schiphol détiennent chacun 8% des actions.

Dans une classification sectorielle, Barclays a abaissé son opinion sur la quasi-totalité des opérateurs de télécommunications français. C’est le cas d’Orange: auparavant, lors de l’achat (considéré), les analystes ont réduit leur position à la pondération en ligne, le cours cible de 18,5 à 16,5 euros ( le titre mérite toujours + 1%).

En revanche, Altice se dégrade également d'environ -10% (-9,8%).

Après avoir rencontré la direction du groupe, l’analyste Oddo BHF maintient aujourd’hui sa recommandation d’achat sur le titre Bouygues et apprécie certains résultats positifs. faites confiance à la construction et aux & # 39; optimisme en téléphonie.