Benalla: "Le sérieux des accusations du Sénat contraste avec la confiance du gouvernement"

0
14
<p class = "canvas-atome-canvas-text Mb (1.0em) Mb (0) – sm Mt (0.8em) – sm" type = "text" content = "FIGAROVOX / ANALYSE – Guillaume Jeanson analyse l'affaire Benalla à la lumière des dernières nouvelles: la détention d'Alexandre Benalla et la remise du rapport du Sénat. Pour lui, la République en mars n’a pas pris la mesure du sérieux de l’affaire."data-reactid =" 22 ">FIGAROVOX / ANALYSE – Guillaume Jeanson analyse l'affaire Benalla à la lumière des dernières nouvelles: la détention d'Alexandre Benalla et la remise du rapport du Sénat. Pour lui, la République en mars n’a pas pris la mesure du sérieux de l’affaire.

<p class = "canvas-atome-canvas-text Mb (1.0em) Mb (0) – sm Mt (0.8em) – sm" type = "text" content = "Guillaume Jeanson est avocat au barreau de Paris et porte-parole de l'Institut de la justice."data-reactid =" 23 "> Guillaume Jeanson est avocat au barreau de Paris et porte-parole de l'Institut de la justice.

<p class = "canvas-atome-canvas-text Mb (1.0em) Mb (0) – sm Mt (0.8em) – sm" type = "text" content = ""Le destin, dit le vieil homme, n’est pas toujours du fer. Salut, les enfants de JupiterCe vers d'André Chénier, poète guillotiné de trente ans, nous interroge sur la sagesse intemporelle de la mythologie. Une sagesse qui, depuis le fil d’Ariane jusqu’au mythe de Ycare, nous donne encore beaucoup à penser aujourd’hui avec l’affaire Benalla. "Data-reactid =" 24 ">" Le destin ", dit le vieillard, Ce n'est pas toujours du fer, je vous salue, enfants de Jupiter." Ce vers d'André Chénier, poète guillotiné de trente ans, nous interroge sur la sagesse intemporelle de la mythologie. Le mythe de Ycare nous donne encore beaucoup à penser avec l’affaire Benalla.

Le 23 juillet 2018, la Commission du droit du Sénat a décidé de créer une mission d'information à la suite des révélations sensationnelles de plusieurs médias sur l'ancien responsable de l'Élysée. En quatre mois, une trentaine de demandes d’informations ont été faites. Des dizaines d'audiences publiques suivies par des centaines de milliers de Français se sont succédé. Le 19 février, Alexandre Benalla a finalement été placé en détention provisoire dans le secteur vulnérable de la prison de la santé, pour violation de son contrôle judiciaire.

Le lendemain, les sénateurs ont remis leur rapport dans l’espoir que le bureau du Sénat saisira le procureur de la République de Paris pour "faux témoignages caractérisés" du principal concerné et de Vincent Crase. Ils l'ont également invité à étudier de près d'autres faux témoignages possibles des trois plus hauts responsables du chef de l'État. Le même jour, le bureau du procureur de Paris décida, de son côté et d’autres faits, d’ouvrir une enquête préliminaire pour "atteinte à la manifestation de la vérité".

<p class = "canvas-atome-canvas-text Mb (1.0em) Mb (0) – sm Mt (0.8em) – sm" type = "text" content = "Tout le monde sait que les enquêtes du Sénat ont été révélées (…) En savoir plus sur Figaro.fr

"data-reactid =" 27 "> Tout le monde le sait, les enquêtes du Sénat ont révélé (…) En savoir plus sur Figaro.fr

<p class = "canvas-atome-canvas-text Mb (1.0em) Mb (0) – sm Mt (0.8em) – sm" type = "text" content = "Jean-Louis Bourlanges: "La démocratie directe est un leurre, il faut des élites politiques"
Macron peut-il croire en un début?
Éditorial: "Tribulations présidentielles"
Éric Zemmour: "Tempête sous le crâne d'un philosophe"
Inscrivez-vous à la newsletter Le Figaro
"data-reactid =" 28 ">Jean-Louis Bourlanges: "La démocratie directe est un leurre, il faut des élites politiques"
Macron peut-il croire en un début?
Éditorial: "Tribulations présidentielles"
Éric Zemmour: "Tempête sous le crâne d'un philosophe"
Inscrivez-vous à la newsletter Le Figaro