Analyse intermédiaire Good Banque France / Europe – Interruption des marchés

0
7

(Good Banque) – Les principaux marchés d'actions européens fluctuent autour de l'équilibre alors que la mi-séance approche. Après la belle journée de vendredi, les investisseurs semblent reprendre leur souffle. Cette fermeture est facilitée par la fermeture de Wall Street aujourd'hui. Le secteur automobile est pénalisé par la baisse de 15,8% sur une base annuelle du marché automobile chinois en janvier. Sur la Bourse de Paris, cette mauvaise nouvelle connaissait les résultats annuels, pourtant résilients, de Faurecia. Vers midi, le CAC atteignait 40% 0,16% à 5,161 points. L'Euro Stoxx 50 atteint 0,04% à 3 243 points.

En ce qui concerne les actions européennes, Reckitt-Benckiser a progressé de 3,77% à 6 244 pence, grâce à la publication de solides résultats pour 2018 et à l’encouragement des perspectives pour 2019. Les investisseurs se félicitent également de l’annonce d’une croissance des revenus plus forte que prévu au quatrième trimestre. quart. Le groupe britannique de biens de consommation a réalisé un chiffre d’affaires de 3 339 milliards de livres sterling au cours des trois derniers mois de l’année, en hausse de 2%. Hors effets de change et à périmètre constant, la croissance atteint 4%. Les analystes s'attendent à + 3,3%.

Dans un environnement difficile, notamment au second semestre, Faurecia a atteint tous ses objectifs financiers en 2018. Le constructeur automobile (-0,94% à 39,03 euros) n'a pas beaucoup d'avantages en bourse, compte tenu des incertitudes aujourd'hui sur le secteur des routes. D'une part, le marché automobile chinois a connu son septième repli consécutif en janvier (-15,8%), après les chiffres européens déjà peu attractifs (-4,6%). Par ailleurs, l'inquiétude suscitée par l'instauration de nouveaux droits de douane lors de l'importation de véhicules européens aux États-Unis a de nouveau émergé.

Casino donne 2,7% à 43,80 euros, puni par la Deutsche Bank. Le courtier a réduit sa recommandation d'achat au maintien pour les actions, avec un objectif de prix inchangé de 47 euros. "Cela s'explique par l'évolution du cours de l'action, en hausse de 24% depuis le début de l'année. Il n'y a donc qu'une augmentation de 4% par rapport à notre cours cible", a-t-il déclaré. légitimé l'agence d'analyse.

Les chiffres macroéconomiques du jour

Aux États-Unis, les marchés ont fermé en raison de "l'anniversaire de Washington".

Vers midi, l'euro a gagné 0,28%, pour atteindre 1 1321 USD.