La banque mobile Orange Bank est désormais présente dans les Caraïbes, à Mayotte, à la Réunion et en Guyane française. Les ultra-marins ont dû attendre près d’un an après la métropole pour bénéficier de cette offre qui repose sur la gratuité, l’immédiateté et l’innovation.

Confirmé en tant que PDG d’Orange Bank mardi dernier par le conseil d’administration du groupe, Paul de Leusse a reconnu, dans une interview accordée au journal Le Monde, avoir enregistré une baisse du recrutement de nouveaux clients. Le rythme d'acquisition mensuel tourne autour " de 15 000 à 20 000 clients », Révélant des alizés moins dynamiques après des débuts« sensationnel ". L'arrivée de l'offre bancaire mobile aux Antilles, Mayotte, La Réunion et la Guyane française ouvrent des perspectives pour relancer la conquête de nouveaux clients.

Orange Bank, nouvelle opportunité de réduire ses frais bancaires dans les DOM

Dans son rapport 2017-2018 publié par l'Institut des ministères des départements d'outre-mer (IEDOM), l'observatoire des tarifs bancaires indique que les taux moyens pondérés étaient principalement à la baisse Dans toutes les zones géographiques d'étude. L'organisation qui examine les pratiques de la banque commerciale dans les communautés d'outre-mer souligne que " la principale diminution observée concerne les frais de maintenance qui diminuent de 0,90 euros ". D'autre part, " les augmentations les plus significatives des taux de l'extrait standard concernent les cartes de débit internationales (+0,92 €) et les cartes de paiement à autorisation systématique (+0,43 €) ".

Sur ce marché, Orange Bank peut affirmer ses atouts, notamment la souscription inconditionnelle de revenus et le libre paiement de la majorité des services bancaires quotidiens. C’est le cas de la carte de crédit Visa Orange qui est gratuite alors qu’elle prend en moyenne 44,21 euros par an pour une carte de paiement internationale à débit différé dans les DOM (43,95 euros en France), et 40,87 euros par an pour une carte de débit internationale ( 41,80 euros en France métropolitaine).

Les clients d’Orange Bank ne paient pas de frais d’entretien du compte s’ils utilisent leur carte de crédit trois fois par mois. En cas de non-conformité, les frais mensuels sont facturés 5 euros. C'est toujours moins que les 19,23 euros ponctués en moyenne par an pour les frais de tenue de compte dans les DOM. L'assurance des moyens de paiement est également incluse gratuitement, tandis que ce service est facturé 24,48 euros dans les DOM. Il en va de même pour les retraits en euros hors réseau, dont le coût est nul avec la banque mobile, alors qu'il s'élève à 0,85 euro par opération dans les départements français d'outre-mer. Même remarque pour la commission d'intervention en cas d'incident de paiement. Gratuit chez Orange Bank, il paie en moyenne 7,51 euros toujours selon les données recueillies par IEDOM.

la frais bancaires Ajout compétitif un bonus de bienvenue de 80 euros pour les nouveaux clients d'Orange Bank, avec 40 euros supplémentaires pour ceux qui sont déjà clients d'Orange (Livebox, Orange Mobile), Sosh (Orange Caraïbes) ou Koifé (Orange Meeting).

Orange Bank: le poids de l'agence physique dans les souscriptions d'une offre bancaire dématérialisée

Paul de Leusse explique que " le lancement de nos services bancaires dans les départements et régions d'outre-mer marque une nouvelle étape dans le développement d'Orange Bank. Nous sommes ravis d'offrir aujourd'hui l'accès à une banque mobile qui a déjà fait ses preuves en France. ". Si les jeunes sont particulièrement visés, le directeur général a néanmoins observé qu'en France métropolitaine le profil du client est 60% des familles " qui encourage les services bancaires mobiles à développer une compte familial [et] offres interbancaires ". Paul de Leusse estime que le développement des offres payantes est inévitable pour accroître la rentabilité d'Orange Bank dont les pertes au premier semestre 2018 se sont élevées à 68 millions d'euros.

La banque numérique souhaite également s'appuyer sur son réseau d'agences physiques qui se concentre " 60% des ouvertures de compte ". La formation de conseillers dans le secteur des services bancaires et des services de paiement devrait augmenter. Le nouveau patron d’Orange Bank fait également partie de son heureuse surprise: " nous ne pensions pas que les magasins Orange nous permettraient de pénétrer tout le marché. C'est une surprise positive. Bien sûr, notre banque est numérique, mais nous souhaitons également adopter un positionnement multi-distributeurs. ".

Outre les réseaux Orange et Groupama, la banque mobile recherche d’autres partenaires tels que: " un acteur du monde de l'immobilier [ou] vente au détail Surtout pour équiper ses clients de futurs crédits immobiliers. Pour le moment, Orange Bank propose déjà une solution de crédit à la consommation depuis mars. Enfin, après le lancement dans les DOM, une ouverture sur d’autres marchés internationaux est prévue: Espagne, Sénégal et Côte d’Ivoire en 2019, Slovaquie, Mali et Burkina Faso en 2020.