Publié le 11/01/2019 à 08h55

La Banque de France confirme une croissance de 0,2% pour le quatrième trimestre 2018La croissance de l'économie française devrait ralentir à 0,2% au quatrième trimestre de 2018. / Archives photo / REUTERS / Charles Platiau
Thomson Reuters

PARIS (Reuters) – La croissance de l'économie française devrait ralentir à 0,2% au quatrième trimestre 2018, marquée par des perturbations liées au mouvement des "jaunes", selon la troisième et dernière estimation de la Banque de France, publié vendredi.

La banque centrale française, qui prévoyait initialement une hausse de 0,4% du produit intérieur brut (PIB) français au quatrième trimestre de 2018, avait révisé ses prévisions à la baisse le mois dernier, passant de 0,4% à 0,2%. %, l’impact du mouvement des "Gilets jaunes" a notamment pénalisé en novembre la production industrielle et pesé sur l’activité de certains secteurs des services, tels que le transport et la restauration.

La dernière édition de l'enquête mensuelle de la Banque de France sur les entreprises, qui couvre le mois de décembre, montre une hausse de deux points de l'indicateur du climat des affaires dans le secteur, à 103, et une stabilité de l'indicateur de service à 102 ainsi que l'indicateur de bâtiment, à 105.

En particulier, il met en évidence une augmentation beaucoup plus rapide de la production industrielle, qui avait stagné en novembre, en particulier dans les secteurs de l'aérospatiale, de l'agroalimentaire et de l'automobile.

Le taux d'utilisation des capacités de production, qui a atteint un creux de novembre depuis novembre – marqué cette année par de nombreux "ponts" – a progressé de 0,2 point en décembre pour s'établir à 79,7%.

Les dirigeants des entreprises industrielles interrogés estiment toutefois que l'activité devrait ralentir en janvier, indique la Banque de France.

Dans le même temps, l'activité dans les services n'a enregistré qu'une légère augmentation en décembre, accentuant légèrement le ralentissement amorcé le mois précédent, du fait d'une baisse des activités les plus pénalisées par le mouvement des "gilets jaunes". ", tels que l'hébergement et la restauration, ainsi que la réparation automobile. D'autre part, les services aux entreprises restent dynamiques, observe la Banque de France.

Contrairement à leurs homologues du secteur, les chefs d’entreprise du secteur des services s’attendent à une accélération de l’activité en janvier.

En ce qui concerne le bâtiment, l’activité a repris, notamment dans le gros oeuvre et face à des carnets de commandes assez bien remplis, les professionnels du secteur s’attendent à une croissance continue de l’activité en janvier.

Enquête complète sur le site de la Banque de France:

https://bit.ly/2QA95xO

Le point sur l'économie française [ECO/FR]

Graphique: Chiffres clés de l'économie http://tmsnrt.rs/2B7G9qP

(Myriam Rivet, édité par Danielle Rouquié)