Gilets jaunes: au soutien de Christophe Dettinger, les voyageurs demandent instamment de se battre à Paris

0
25

SOCIAL – La détention provisoire de l’ancien boxeur Christophe Dettinger, surnommé le "Gypsy of Massy", a provoqué la colère de certains membres de la communauté des Travellers. Une poignée de vidéos a été publiée sur les réseaux sociaux appelant à "commettre des abus" dans la capitale samedi 12 janvier.

2019-01-11T13: 27: 28.788Z – Thomas Guien

Combattre ce week-end dans les rues de la capitale pour soutenir "Gypsy Massy" Christophe Dettinger. C’est l’appel lancé cette semaine sur les réseaux sociaux par une poignée de personnes se présentant comme un membre de la communauté des Gens du voyage, après l’arrestation de l’ancien boxeur, impliqué dans des violences à Paris, le 5 janvier. Si l’influence de cette tentative de mobilisation est difficile à évaluer, elle a toutefois été prise au sérieux par les autorités.

Le chef de la police, Michel Delpuech, a fait deux reportages le mercredi 9 janvier et un autre le lendemain, au bureau du procureur de Paris. Enjeu: "Vidéos réalisées par [des] Des voyageurs qui incitent à se battre à Paris "en marge des manifestations de gilet jaune, selon une source policière contactée par l'AFP. Dans l'un d'eux, un homme se présentant comme un gitan met en garde, par exemple, le gouvernement en cas d'incarcération de Christophe Dettinger. : "C’est un boxeur. Et alors ? Nous sommes tous des boxeurs à la maison. Je connaissais ce garçon du côté de Massy. Donc, si vous voulez la révolution, prenez ce garçon et nous vous ferons une guerre, et dans toute la France. Tous les gitans de France! "Un autre a directement attaqué le chef de l'Etat:" Vous avez soufflé sur la flamme et tous les gitans vont se réveiller. Et du haut de votre piédestal, nous vous décevrons. Tu as attisé la haine, Macron. Cela va être quelque chose d'autre, là-bas, nous allons vous faire des dégâts et du chaos. "

"Une condamnation sans réserve de toute forme de violence"

Si trois vidéos ont été rapportées par le préfet, il est clair que beaucoup d'autres ont circulé ces dernières heures sur les réseaux sociaux. Autant d'incitations à la violence qui peuvent avoir un impact sur la mobilisation du week-end? Les autorités semblent l’envisager. Au-delà du rapport au procureur, une réunion qui a eu lieu dans la matinée du jeudi 10 janvier au siège de la police avec les maires des arrondissements a été l'occasion de discuter de la présence éventuelle de membres de la communauté des Gens du voyage. Seule certitude: les représentants de ces derniers ont publiquement pris leurs distances avec une telle reprise.

Dans une déclaration publiée le même jour, l'Union pour la défense active des champs de foire (UDAF), France Freedom Travel et la Fédération nationale des associations de solidarité avec les Tsiganes et voyageurs (FNASAT) ont souhaité rappeler leur attachement à la "liberté d'expression et à la liberté d'expression". le droit de manifester librement ". Mais aussi "condamner sans réserve toute forme de violence".

L'ancien boxeur professionnel Christophe Dettinger a été placé en détention provisoire. Celui-ci a été renvoyé au 13 février.